Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
Voyage à travers les mondes Agrandir l'image

La dissolution des éléments

SC_64_A09

Gurdjieff disait que si l'on ne veut pas "crever comme un chien", il faut se fabriquer un deuxième corps. Ceci signifie déjà arrêter de se prendre pour le "premier" corps, le corps physique qui produit des paroles, des actes, des pensées, des émotions, mais qui va pourrir. Il y a en nous un élément subtil qui n’est pas de cette nature mais qui, s'il n’est pas nourri, disparaît aussi.

Plus de détails

  • loader

2,00 €

En savoir plus

Gurdjieff disait que si l'on ne veut pas "crever comme un chien", il faut se fabriquer un deuxième corps. Ceci signifie déjà arrêter de se prendre pour le "premier" corps, le corps physique qui produit des paroles, des actes, des pensées, des émotions, mais qui va pourrir. Il y a dans les êtres humains un élément subtil qui n’est pas de cette nature mais qui, s'il n’est pas nourri, disparaît aussi.

Chaque être humain possède des éléments constitutifs de la structure du deuxième corps : l’élément Terre, l’élément Eau, l’élément Feu, l’élément Air et l'élément Éther. Son corps physique est fait de l’énergie de ces substances. Ainsi, notre corps est fait de terre. On dit qu'il redevient poussière, il retourne à la terre. Les os, les muscles, les tissus, tout ce qui, en nous, est fait de l'élément Terre, devient poussière, comme de la terre. Mais nos tissus ne pourraient pas exister s’il n’y avait pas en eux un élément qui les relie et les nourrit. C'est l'élément Eau : le sang, la lymphe, tous les liquides dans et entre les cellules. Mais tout ceci ne pourrait pas vivre sans la chaleur, l’élément Feu. Pour survivre, nous sommes obligés de nous maintenir à une température proche de 37°. Nous portons aussi en nous l'élément Air, le souffle, qui permet à tout de bouger. Sans air, notre structure ne serait qu'un mélange de terre et d'eau chaude. C’est l'air qui permet le mouvement ; le souf e introduit la vie. C’est parce que le souf e est en nous que tous les autres éléments sont animés. Le souffle, c’est l’âme : il anime les quatre autres éléments, qui ne sont pas seulement physiques. Quand nous avons une pensée dogma- tique ou bien arrêtée, ou quand, émotionnellement, nous sommes rigides, intolérants, c'est que l’élément Terre est entré non seulement dans notre corps physique pour forti er nos os, mais aussi dans notre pensée et nos émotions, et il les sclérose.

Il en va ainsi pour tous les éléments : ils sont à la fois présents dans le corps physique, dans le centre émotionnel et dans le centre intellectuel, et leur bon dosage fait que tout circule librement, harmonieusement. Mais pour que tout circule, il faut encore qu’il y ait de l’espace où circuler. C'est l’élément Éther, qui donne de l’espace. Ne parle-t- on pas de l'univers comme étant "l’éther cosmique" ? À l’intérieur de nous, l'éther, ce sont tous les espaces vides, tous les creux dans lesquels peuvent circuler le sang et les autres liquides. Ces cinq éléments nous forment. Ils ont une dimension très matérielle (notre corps, nos os, notre sang...) et une dimension un peu plus subtile, qui est introduite dans nos pensées et nos émotions. Il existe une dimension encore plus subtile, plus  ne que nos émotions et nos pensées : l’esprit (ou l'énergie) de ces éléments. L’énergie de l’élément Terre, l’énergie de l’élément Eau, l’énergie de l’élément Feu, l’énergie de l’élément Air. Le deuxième corps se forme à partir de l’énergie des éléments.


Pour commander le magazine complet : cliquez ici !