Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
L'empreinte du passé Agrandir l'image

L'empreinte du passé

SC_66_A03

La plupart du temps les gens croient que ce qui leur arrive est de leur fait, ou bien des autres qui les entourent, ou bien des situations telles qu'elles sont au moment présent. Le travail systémique montre que ce qui nous arrive, et souvent ce que nous sommes, est souvent très fréquemment lié à un membre de notre système familial et ancestral, qui peut être décédé ou encore vivant...

Plus de détails

  • loader

2,00 €

En savoir plus

Les constellations selon Idris Lahore, également appelées représentations euphoniques, nous montrent que les évènements qui ont marqué notre famille ou nos ancêtres ont tendance à se reproduire de façon très similaire dans notre propre vie. C’est comme s’il y avait, en nous ou dans les situations de notre vie, une empreinte de ceux de notre passé. C'est le premier aspect que démontrent les constellations familiales.

Les systèmes

Nous utilisons un mot particulier pour parler de la famille (comme de tout autre groupement humain, qu'il soit professionnel, associatif, sportif, etc.). Nous disons que c’est un "système". Nous parlons par exemple du système "famille d’origine", la famille dans laquelle nous sommes nés, et du système "famille actuelle", la famille dans laquelle nous vivons actuellement, celle que nous avons créée pour nous-mêmes.

Nous faisons tous partie de très nombreux systèmes différents. Par exemple, dans le cadre de notre profession, nous faisons partie du système de tous ceux qui exercent cette même profession et du système dans lequel nous exerçons cette profession, avec nos supérieurs hiérarchiques, nos collègues, nos collaborateurs, etc. Peuvent également appartenir à ce système tous nos clients, fournisseurs, prestataires de services, etc. Lorsque nous travaillons dans une entreprise, cette entreprise est l'un des systèmes auxquels nous appartenons.

Un système peut avoir une durée de vie plus réduite : lorsque nous sommes réunis pour faire un travail ou une activité ponctuelle avec d'autres, nous appartenons au système de ceux qui vont passer ce temps ensemble et faire cette action en commun.

Nous appartenons tous à des systèmes beaucoup plus vastes : notre peuple, notre nation, notre race, notre religion, etc. et, bien évidemment, nous appartenons tous au système de l'humanité dans son ensemble.
Le travail systémique montre que chacun des systèmes auxquels nous appartenons influence fortement la personne que nous sommes et les situations que nous rencontrons, et il est sûr, qu'au moins certains d’entre nous, d’une manière ou d’une autre, portent l’empreinte de personnes qui ont appartenu à ces différents systèmes et se comportent de la même façon qu'elles, comme s'ils les représentaient...




Pour commander la revue N°66 complète