Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
Être bon avec soi Agrandir l'image

Face à face avec mon corps

SC_59_A06

Cela a commencé il y a quelques années. J’entendais certains spiritualistes dire que le corps était le véhicule de l’esprit. C’était pour moi seulement intellectuel et rien de positif ne naissait, sinon une forme de révolte qui n’avait pas de raison apparente...
[article de 4 pages]

Plus de détails

Images

2,00 €

En savoir plus

Rebelle

Cela a commencé il y a quelques années. J’entendais certains spiritualistes dire que le corps était le véhicule de l’esprit. C’était pour moi seulement intellectuel et rien de positif ne naissait, sinon une forme de révolte qui n’avait pas de raison apparente. Il fut même question ensuite de la présence d’un deuxième corps qu’un chemin spirituel pouvait développer peu à peu. Là, indiscutablement, je savais pourquoi j’étais révoltée. Un deuxième ! Alors que j’étais tellement encombré du premier, lourd, fatigué, vieillissant ! Pourtant, j’avais une passion inchangée pour le chemin spirituel sur lequel je m’étais engagée quelques années avant. A l’évidence, aucun progrès ne pouvait s’envisager sans l’harmonisation des trois étages de la nature humaine, le corps étant le premier. Compréhension intellectuelle bien encombrante et non suivie d’effets. Malheureusement, je n’avais aucun goût pour tout ce qui touchait à celui-ci, aucun désir de pratiquer quelque forme que ce soit d’ascèse ou de mouvement, privilégiant le travail intellectuel et la bonne gestion de mes émotions.


Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N°59 - Quand l'amour prend soin