Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
Notre identité spirituelle véritable Agrandir l'image

Notre identité spirituelle véritable

SC_63_A04

  • loader

2,00 €

En savoir plus

Évolution de la conscience


Dès la naissance ou même un peu avant, l'essence est recouverte par les voiles de la personnalité, laquelle essaie de la protéger. Ces voiles sont les "moi" des expériences individuelles, les "moi" intriqués avec les membres de la famille, les "moi" archétypaux, les "moi" sociétaux basés sur la religion, l’éducation, la nation, la race, etc. La personnalité, avec ses "moi" affirmés et opposés, ses "moi" exclus, ses "moi" dormants, etc., peut entrer dans un processus de conscience pour passer de l’état d’un "moi" observateur au "je conscient" (qu’on appelle parfois le témoin et l’acteur de la vie ou bien encore le bon intendant). Tout au cours du processus d’évolution de la conscience, le "je conscient" devient un "Soi conscient" qui re ète les qualités du monde de l'Esprit : l’amour, la compassion, la sérénité, la joie et la clarté. À un moment, on peut parler d’un Soi libéré, réalisé et éveillé. C'est le but ultime que cherche à atteindre l’essence comme re et de l’esprit humain dans l’incarnation physique.

La personnalité : une instance imaginaire


La plupart des personnes ne s’imaginent pas qu’elles sont formées d’une multitude de "moi". Elles se prennent pour une individualité, une personnalité unique, alors qu'elles sont intérieurement fragmentées, multiples. C'est la succession rapide des "moi" qui donne l'impression d'unité. C'est aussi cette multiplicité qui est la cause des dif cultés, des échecs et de la plupart des maladies, sauf si cette multitude est réellement gouvernée par un "moi" plus conscient, celui justement que nous appelons alors le "je conscient". La personnalité (ou l'ego) est une instance imaginaire à laquelle nous nous identi ons en la considérant comme une unité. Cette instance imaginaire dirige notre vie et nous nous référons à elle lorsque nous disons "je", alors pourtant qu'elle n'existe pas en tant que telle, car c'est chaque fois un autre "moi", donc un autre aspect de cette personnalité,



Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant : Revue N° 63 : Mais qui suis-je ?