Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
La danse des "moi" en constellations familiales et systémiques Agrandir l'image

La danse des "moi" en constellations familiales et systémiques

SC_63_A06

  • loader

2,00 €

En savoir plus

La pratique des constellations familiales et systémiques nous montre que lorsque nous faisons quelque chose que nous ne voulons pas faire ou lorsque nous ne faisons pas quelque chose que nous voudrions faire, ce n'est souvent pas de notre fait mais plutôt lié à l'influence d'un de nos ancêtres à travers ce qu'il a fait ou négligé de faire. Ce peut être un ancêtre défunt que nous n'avons jamais connu. Cet ancêtre se manifeste par une émotion, telle qu’un "moi" coléreux, une attitude excessive ou inadéquate dans notre vie comme dans la vie de chacun de nous.

De plus, diverses facettes de notre personnalité sont représentées par de nombreux "moi" différents, et, au cours de la journée, nous passons alternativement d'un "moi" joyeux à un "moi" triste ou un "moi" jaloux ou un "moi" enthousiaste, etc. Chacun est comme une personne à part entière. Le coléreux a sa propre façon de penser : je ne vais pas me laisser faire ! Donc, que ressent-il ? L’envie d’agir, d’entrer dans l’action. Il serre les poings, rentre la tête et fonce droit devant lui. Il a une manière particulière d'entrer en relation avec les autres, le monde et les situations.

Vous pouvez vous aussi la découvrir en vous. Il suffit de réfléchir un peu, souvenez-vous de ce qui s'est passé quand vous étiez en colère. Dans le système familial, tout ce qui s'est passé en bien ou en mal dans une génération a des répercussions sur les descendants. Par exemple, le  fils a souvent les mêmes attitudes que son père ou son grand-père, la  fille est travailleuse comme sa mère. Parfois, un même prénom se répète, ou un même métier, une même maladie, et au même âge !...

Constellation des "moi"


Je vais vous raconter ma propre histoire, traitée par les constellations familiales. Dimanche, dans ma voiture, au retour d'une visite chez mon  ls, je ne décolère pas : va-t-il encore longtemps me parler comme si j'étais une enfant ? Me laisserai-je juger de haut par un petit que j'ai mis au monde ?

Je ne vois ni le paysage, ni même la route, je fulmine Je ne suis qu'une machine qui conduit une autre machine, submergée par la colère. Heureusement, je peux m'arrêter chez mon amie Christine. Depuis plus de dix ans, elle se forme aux constellations familiales et systémiques, et anime chaque semaine des ateliers. Prise par mon histoire, je lui raconte ce qui vit à l'intérieur de moi. Avec calme, elle m'écoute tout en m’offrant une tasse de thé, puis me propose de revenir à son atelier du soir afin de faire, avec d’autres personnes, un travail sur cette colère. Le soir même, après s'être présentée, Christine ouvre ce qu’elle appelle "le champ des constellations"...



Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant : Revue N° 63 : Mais qui suis-je ?