Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
N°67 : Karma, destin et liberté Agrandir l'image

N°67 : Karma, destin et liberté

SC_67

Nouveau

Dans cette revue, nous examinerons en détail les thèmes suivants  : les douze lignes du karma, la double biographie de l'être humain, karma : les graines et les fruits, la comprensation karmique, améliorer son karma...

Plus de détails

  • loader

8,00 €

En savoir plus

EDITORIAL


Chers lecteurs,

Quand on cherche sur internet combien de personnes dans l’humanité croient au karma, la réponse est toujours "combien croient en Dieu", quel que soit le nom qu’on lui donne. Ceci prouve au moins que la notion de karma est pour le moins  oue ! Vous vous êtes certainement demandé un jour pourquoi vous étiez sur terre, d’où vous veniez, où vous alliez. Pourquoi souffrir ? Pourquoi tant d’injustice ? Où est Dieu, s’il existe, quand tant d’êtres humains souffrent ? Comprendre le karma peut répondre à ces questions. En choisissant ce thème, nous espérons vous apporter quelques pistes de ré exion, en laissant à chacun la libre interprétation, ou libre résonance, avec les articles. Le karma donne toutes les réponses avec une logique implacable. C’est dérangeant car nous nous retrouvons d’un coup avec toute la responsabilité de notre vie, de nos actes. Il est plus facile de chercher et de trouver des coupables ailleurs : la faute à "pas de chance" ou à nos parents.

Nous vous invitons à vous poser cette question : que vaut-il mieux : se sentir la victime impuissante de son destin ou assumer la tête haute les conséquences de ce qu’on fait ? Tout en veillant à ne pas en rajouter. Evoluer ne va pas de soi. Surtout quand on sait que la dégradation est la pente naturelle car nous nous laissons le plus souvent aller à nos désirs instinctifs qui, même satisfaits et à répétition, ne nous rendent pas heureux. Nous avons voulu aborder ce sujet en présentant quelques notions essentielles, comme les douze lignes possibles du karma. Laissez-vous surprendre avec curiosité. Soyons optimistes : la vie qui nous est donnée, la joie, l’amour, le plaisir, c’est aussi le karma. Parce que nous avons été bons à de nombreux moments et que tout nous est rendu de façon juste. Merci au karma (d’autres pourraient l’appeler le destin) de nous permettre de partager tout cela avec vous.

Très chaleureusement,

Coline d’Aubret

"La vie est vraiment simple, mais nous nous acharnons à la rendre compliquée."
-  Confucius

SOMMAIRE

La double biographie de l'être humain

Il existe deux types de psychologies : celles qui considèrent que l'être humain apparaît sur terre à l'état neuf et celles qui considèrent qu’il vient d’un ailleurs (qui reste à définir). Cette seconde optique considère que l’être humain naît avec une certaine structure de son psychisme et de son esprit, différente selon chaque individu, cette différence étant attribuée, selon les théories, à l'hérédité, au hasard, à la récurrence ou l'éternel retour.

Différents types d'êtres humains

L’homme ordinaire, et ceci représente la majeure partie de l'humanité, vit en fonction de ses besoins matériels terrestres, que ce soit en fonction du physique (homme n°1), de l’émotionnel (homme n°2) ou de l’intellectuel (homme n°3). Lorsquun tel homme reçoit des influences plus élevées - d’ordre artistique, intellectuel ou religieux - il peut être amené à entrer sur un chemin spirituel...

La loi de cause à effet

Vous ne pouvez pas changer en restant le même, mais on met longtemps à comprendre cette lapalissade ! Rappelez- vous que vous n’êtes pas cette personnalité pour laquelle vous vous prenez. Une autre instance existe en vous qui, elle, est réelle : votre essence spirituelle, reflet sur Terre de votre esprit...

Le karma, les graines et les fruits

Le mot "karma" est un mot sanscrit qui signifie approximativement "acte" ou "action", plus précisément "action motivée", "action avec une intention". Cette action - qui peut être une pensée, une parole, un geste, un acte - est une cause qui produit une conséquence. Une bonne pensée, une bonne parole, une bonne action est la cause d'une bonne situation future, qui en sera la conséquence, mais cette action n'aura un réel effet de cause à conséquence que si elle est accompagnée d'une intention.

La compensation karmique

On peut compenser beaucoup immédiatement dans sa propre âme lorsqu'on ressent la douleur ou la souffrance qu'on vient de causer à quelqu'un et qu'on est animé d'un mouvement de compensation ou de réparation : c'est comme si un équilibre se faisait de nouveau pour soi-même. En faisant souffrir quelqu'un, on est devenu un peu plus mauvais soi même. En réparant, on rétablit l'équilibre en soi et dans sa relation à l'autre. Mais il restera une compensation plus lointaine : en faisant du mal ou en parlant en mal, on a rendu l'humanité plus mauvaise...

Karma et rencontres humaines

Tout au long de l’évolution des civilisations, les êtres humains se sont peu à peu éman- cipés de la pression de leurs groupes d’ap- partenance (peuple, tribu, religion, famille), mais cette individualisation les a amenés à être de plus en plus isolés, de plus en plus solitaires, même lorsqu’ils sont avec d’autres. Beaucoup, aujourd’hui, sont à la recherche du chemin de retour vers l’autre, d’un contact réel, d’un lien profond avec l’autre.

L'importance de choisir ses pensées

Vos pensées, vos paroles et vos actions sont la conséquence quasi mécanique de votre karma passé et elles créent également votre karma futur parce que, à ce passé, vient s’ajouter ce qui est nouveau dans votre monde d’aujourd’hui. Certains d’entre vous ont du mal à comprendre comment leurs pensées, qui font partie de leur monde intérieur, peuvent aussi créer un karma. Regardez mieux le visage de quelqu’un qui est accablé par ses pensées déprimantes, l’attitude de quelqu’un qui pense à l’être cher qu’il vient de perdre ou les tensions physiques de quelqu’un qui n’arrive plus à contenir sa colère. Vous ne pourrez plus croire que les pensées n’ont pas d’effet sur le monde extérieur.

Les 12 lignes du karma

Le karma s'impose d'une façon ou d'une autre et il choisit l'une des douze lignes possibles. La plus basse est la plus pénible et vous pouvez vous situer sur l'une des autres lignes (qui, donc, sont toutes meilleures que la plus basse) en fonction des efforts que vous êtes capable de faire. Si vous décidez de vous libérer d'un trait négatif ou d'une attitude négative par un travail spéci que, vous faites un effort et vous vous transformez. Ce niveau transformé de votre être vous permet d'accéder à une meilleure ligne karmique et votre vie devient différente. Mais il faut bien choisir le niveau que vous êtes capable d'assumer parce que, si vous ne l'assumez pas, vous retombez au niveau en-dessous.

Ruptures dans le karma

Dans le karma ou dans la vie, mais la vie et le karma sont la même chose, il y a des moments de rupture où vous pouvez passer d’un niveau à un autre. La loi de l’octave montre que vous arrivez à un intervalle et que vous passez à une autre note. Une rupture signi e que le système dans lequel vous vivez ne répond plus à vos attentes et vous êtes devant un choix. Vous pouvez recommencer les mêmes choses mais, si vous n’arrivez pas à vous dégager du passé, vous créerez les mêmes situations que dans

Améliorer son karma

La plupart des gens ont du karma une vision totalement fausse, en tout cas très partiale. Dans leur esprit, le karma est surtout négatif, comme une punition à laquelle nul ne peut échapper. La loi du karma est en effet une loi d'airain, mais c'est la chose la plus positive qui puisse vous arriver puisque c'est le moyen par lequel la compassion divine vous permet de tout réparer : tout ce que vous avez fait de mal, tout ce qu'on vous a fait de mal, tout ce qui est imparfait, peut être compensé, transformé.

La seule question du karma : "Que fais-tu de ce que je t'amène ?"

Les situations dans lesquelles vous vous trouvez sont exactement celles qui sont favorables à votre évolution. Si vous les prenez à partir de l’acceptation - et la suite de l’acceptation, c’est une attitude noble et une action bienveillante -, vous compensez un karma passé et vous apprenez quelque chose. C’est- à-dire que, dans les deux directions, celle du passé et du futur, vous vous améliorez et vous évoluez. Quand vous n’acceptez pas la situation telle qu’elle se présente, vous allez à l’encontre de ce que le karma vous propose de meilleur pour votre évolution...

Evoluer ne va pas de soi

Il est important de comprendre le principe de l’involution ou de la décadence et le principe de l’évolution ou du progrès. La loi organique est la loi de la naissance, de la croissance, de la dégénérescence et de la mort. C’est la pente naturelle et vous pouvez vivre selon cette loi, tout au long de votre vie ou de vos journées. Un exemple, caricatural, pour vous aider à mieux comprendre. Si, le soir, vous vous couchez avec vos vêtements de la journée, que vous vous levez le lendemain matin et que vous gardez les mêmes vêtements pour la journée, sans prendre de douche, sans vous brosser les dents, vous suivez la pente facile de la décadence, de l’involution.

Le karma de la colère

Il est important de comprendre que toutes vos émotions négatives, c’est votre karma qui arrive et qui vous donne l’occasion de transformer un mal que vous avez fait et qui vit encore en vous. L’être humain est réellement créateur, mais il doit transformer ses émotions néga- tives et non leur donner vie encore plus. Utilisez la force ou l’énergie de la colère pour être créatifs d’une manière ou d’une autre.

Quelques karmas spécifiques

Un karma se crée partout où on aurait dû aller au bout de quelque chose, et ceci se répète continuellement, comme une porte qu’on aurait dû fermer, une parole qu’on n’a pas dite, un travail qu’on a laissé en plan, un espace qui a besoin d’ordre et qu’on laisse dans le chaos. Toutes ces choses peuvent être de nature très différente. Ce peut être matériel et corporel, émotionnel ou relationnel, ce peut être une pensée qu’on ne mène pas au bout, et la plupart des gens ne mènent pas au bout leur pensée, leur pensée reste super cielle. Ces boucles inachevées sont des poids qu’on doit alors porter...

Karma or not karma ?

James Allen, dans son célèbre ouvrage cente- naire "L’homme est le re et de ses pensées", nous dit : "L’action est la  eur de la pensée ; la joie et la souffrance en sont les fruits. Ainsi, l’homme récolte les fruits doux et amers de ce qu’il a semé" ; ou bien "Nous sommes ce que sont nos pensées. Ce que nous devenons, nous l’avons forgé et construit. Lorsque l’esprit de l’homme engendre des pensées mauvaises, la souffrance suit, comme la nuit suit le jour...