Sentiments

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N°39 - De l'intelligence émotionnelle à l'Amour



Sentiments

Ennea Tess Griffith



Emotions négatives

L’être humain vit à partir de ses centres inférieurs, c’est-à-dire ordinaires. Son centre émotionnel inférieur lui fait ressentir toutes sortes d’émotions qui naissent mécaniquement, réactivement, au fil des situations, et dont la caractéristique principale est qu’elles sont le plus souvent négatives, telles la colère, la peur, la jalousie, la haine, l’ennui, l’agacement, la tristesse, l’impatience, l’envie, la paresse, l’indignation, la rancune… Toutes sont des émotions que nous connaissons bien, parce que nous les ressentons souvent. Si nous nous observons réellement, nous pouvons voir défiler les émotions négatives, les unes après les autres, au gré des événements et des petits “moi” qui s’emparent de nous tout au long de la journée. Nous nous identifions sans cesse à elles, elles nous gâchent la vie et elles nous polluent.


Grands sentiments

La Psychologie Essentielle nous enseigne aussi que l’être humain est doté d’un centre émotionnel supérieur, qu’il s’agit de développer et de fortifier. Ce centre nous permet par contre d’éprouver des sentiments durables, et non plus des émotions fugaces ; de grands sentiments tels la joie, la compassion, la reconnaissance, la foi, l’espérance, l’amour. L’amour à partir du centre émotionnel inférieur est très souvent exclusif, possessif et lié à un objet ou une personne. Dans le centre émotionnel supérieur, l’amour est un sentiment désintéressé, plus objectif. Il n’est pas lié de façon spécifique à un objet ou à une personne.


Celui qui s’observe durant sa journée constatera qu’il se situe souvent dans le centre émotionnel inférieur ; il verra comment, du matin au soir, il passe “allègrement” d’une émotion à l’autre. Il pourra constater qu’il faut souvent peu de choses pour faire jaillir en lui une émotion négative. Il suffit d’appuyer sur un bouton : quelqu’un nous dit non, ou nous contredit, ou simplement ne nous regarde pas, et nous sommes dans l’émotion négative. Chaque événement de notre vie est l’occasion de remarquer la manifestation d’une émotion négative, car elles se produisent sans cesse, et pas seulement quand l’autre s’oppose - croyons-nous - à nos idées, à nos décisions : nous pouvons être agacée par l’archétypique tube de dentifrice non rebouché par notre cher et tendre époux, ou par le bol de chocolat que notre fils a encore laissé dans l’évier au lieu de le laver, ou bien encore par la façon dont un conducteur a garé son véhicule à cheval sur deux places de stationnement… Les exemples abondent. Ce qui signifie que nous nous laissons déstabiliser par une réaction intérieure, alors qu’elle n’est que le fruit d’une impression visuelle, d’une perception, qui est entrée dans notre champ de vision. Nous ouvrons les yeux et nous nous donnons déjà toutes les raisons du monde d’avoir une émotion négative. Nous entendons des informations, nous entendons ce que d’autres personnes disent, même si cela n’a aucun rapport avec nous et, immédiatement, des réactions montent. Tout ce qui arrive de l’extérieur est susceptible d’entraîner des émotions négatives.

SC_39_A01
1000 Produits