Ondes néfastes

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N°40 - Ce que les Anciens savaient déjà


Ondes néfastes


Les effets perturbateurs des cours d’eau souterrains, selon Robert Endrös

Patrick Zimmer

formateur

Le nombre de cancers est en augmentation constante, et ce en dépit des moyens considérables mis en œuvre depuis des décennies pour “venir à bout” de cette maladie, notamment en termes de prévention. La tendance est la même pour le nombre de suicides qui ne cesse de croître. Un certain nombre de causes ont été identifiées pour ces deux problèmes de société, parmi lesquelles et de façon globale, le stress, une mauvaise hygiène de vie (mauvaise qualité de l’alimentation, tabagisme…), la pollution chimique généralisée, … Une forme de pollution plus récente, liée à l’évolution technologique de notre civilisation, prend de plus en plus d’ampleur, sans que nous en mesurions toutes les conséquences sur le plan de la santé des êtres humains : la pollution électromagnétique. Nous avons tous entendu parler des effets supposés ou avérés des antennes-relais de téléphonie mobile, ainsi que des téléphones portables eux-mêmes. Et si bon nombre de cancers et de suicides étaient liés au rayonnement électromagnétique émis par la terre, ou plus précisément à des perturbations de ce rayonnement ?

Réseau tellurique

Dans les années 1930, celui qui allait devenir le Dr Ernst Hartmann émet l’idée ou l’hypothèse d’une structure en forme de quadrillage, un réseau de bandes couvrant l’ensemble de la surface terrestre, et sur lesquelles règne un rayonnement électromagnétique particulier. On parle de rayonnement ou de courants “telluriques”. En fait, la Terre dans son ensemble rayonne, comme les autres astres de l’univers, mais au niveau de ces bandes du réseau (dont la largeur en moyenne est d’une vingtaine de cm), le rayonnement serait modifié, et en général plus élevé que dans les zones entre ces bandes. Ce réseau aurait une grande importance sur le plan biologique, et tout particulièrement les croisements de ces bandes, appelés “nœuds de Hartmann”, réputés très néfastes sur le plan de la santé des êtres vivants situés sur ces nœuds.

Cours d’eau souterrains

Dans les années 1950, suite à la mise en évidence d’une relation entre des zones d’excitation détectées avec la baguette du sourcier et la fréquence du cancer, J. Wüst a mesuré des différences importantes d’intensité du rayonnement au-dessus des zones “perturbatrices” mises en évidence par les sourciers, sans qu’une explication ait pu être fournie. Plus tard, le biophysicien allemand Robert Endrös a mené des recherches importantes dans le domaine du rayonnement émis par la terre et son influence sur les processus vitaux. Ses travaux ont porté tout particulièrement sur les effets de cours d’eau souterrains. En fait, la perturbation est semblable à celle existant au niveau d’un nœud du réseau tellurique, la situation la plus néfaste étant la superposition d’un cours d’eau souterrain et d’un tel nœud.



SC_40_A14