Les biophotons

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N°40 - Ce que les Anciens savaient déjà


Les biophotons

De la lumière jusqu’au cœur de nos cellules

Elisabeth Baranger

coach individuel et d’organisations

Article inspiré du travail de Jean-Marie Danze, consultant en biophysique

La Tradition, quelle que soit la forme d’expression qu’elle ait pris au fil du temps, propose aux hommes et aux femmes qui se mettent en chemin vers le dévoilement de leur être essentiel, de contacter au plus profond d’eux-mêmes une parcelle d’énergie, elle-même partie d’une énergie beaucoup plus grande qui est nommée chaleur, lumière ou vibration.

Dans certaines traditions, l’homme est comparé à un instrument de musique désaccordé. La proposition est alors de trouver son propre accord, accédant ainsi à l’union avec une autre dimension, plus subtile, et en accord avec les autres êtres humains.

Derrière le symbolisme qui exprime probablement une vérité que nos sens ne nous permettent pas de percevoir, lorsque nous nous tournons vers ceux qui se posent la question sous une autre forme, qui cherchent là où nous, êtres matériels, communiquons de cette manière invisible à nos sens, dans l’infiniment petit du cœur de nos cellules, nous rencontrons certains biophysiciens comme Jean-Marie Danze (licencié ès Sciences Chimiques, ex-assistant à l’Institut de Pharmacie de l’Université de Liège, consultant en biophysique) dont cet article s’est très largement inspiré afin de permettre à un plus grand nombre de constater que la science et la Tradition s’allient.

Matière = énergie = vibration

La matière telle que nous la connaissons n’est en réalité, comme le disait Einstein, qu’une forme condensée de l’énergie et cette énergie, en perpétuelle vibration, ne serait que de la lumière condensée. Nous vivons ainsi dans un monde composé de vibrations et non de matière au sens rationnel du terme, et nous-mêmes sommes un ensemble de vibrations. Ainsi, les phénomènes biologiques ne se limitent pas à des échanges chimiques ; ils participent d’une homéostasie vibratoire en perpétuelle évolution.

Quelle que soit la forme sous laquelle la vie se manifeste sur notre planète, celle-ci a besoin de lumière. Les plantes utilisent la lumière solaire pour synthétiser de nombreuses substances parmi lesquelles on peut citer les sucres.


SC_40_A06