Petites morts au quotidien

Petites morts au quotidien

2,00 €
TTC
« Je ne voudrais pas "trop" mourir, je voudrais qu’il reste quelque chose de moi, le meilleur de ma vie, le meilleur de mon être. Ce qui pourra survivre au plan terrestre où je deviendrai poussière. Voilà mon aspiration...» Coline d’Aubret
Quantité

Chaque jour, je meurs à quelque chose de plus ou moins sérieux : un a priori, ou le deuil de ma vue qui baisse ou mon brushing qui, décidément, ne tient plus. Parfois, on m'annonce la mort de quelqu'un que je ne verrai jamais plus. Le tout, égoïstement, attise ma curiosité quant au moment de mon dernier souffle, dont j’ignore ce qu’il sera, quand il sera et où il sera.  Il y a toutes sortes de manières de mourir un peu chaque jour. Que ce soit une séparation amoureuse, la découverte d’une infidélité de l’être cher, la prise de conscience que notre enfance nous a échappé à tout jamais. La vie est pleine de ces moments où quelque chose se termine, irrémédiablement, et où quelque chose commence peut-être. Mais comment en être sûr ?...  Je ne voudrais pas "trop" mourir, je voudrais qu’il reste quelque chose de moi, le meilleur de ma vie, le meilleur de mon être. Ce qui pourra survivre au plan terrestre où je deviendrai poussière. Voilà mon aspiration...

Pour commander le magazine complet : cliquez ici !
SC_64_A04