• Nouveau
Présent au présent

Présent au présent

2,00 €
TTC
Si la plupart des gens ne peuvent pas être joyeux, sereins ou heureux, c'est parce qu'ils sont prisonniers du temps. Ils ne sont que rarement dans le présent. Soit ils sont dans le passé, qui les rattrape constamment avec leurs regrets et leurs rancoeurs, soit ils sont dans le futur, avec leurs soucis, leurs peurs ou leurs attentes...
Quantité

Or la vie réelle se déroule ici et maintenant, et le seul moyen d'être heureux ou serein, c'est de prendre plaisir à ce qu'on est en train de faire, en se glissant dans la clarté, l'intelligence, la sagesse et l'amour de ce qui est et de ce qu'on est en train de faire. Les gens ne veulent pas faire ce qui est pourtant le plus simple : ce qui se présente au moment et à l'endroit où leur vie est vraiment précieuse, c'est-à-dire ici et maintenant, pleinement. Ils ne vivent jamais réellement puisqu'ils ne sont pas là où est leur vie immédiate. Ils s'éloignent constamment de leur réalité, qui est toujours dans le présent et dans la présence.


Dans la verticalité de l'esprit

Vous ne commencez à vivre réellement que lorsque vous êtes dans une attention consciente au présent, et c'est dans cette vie réelle que les qualités les plus hautes, les plus nobles, les qualités de l'esprit, peuvent se manifester. Dès que vous commencez à résonner au présent, vous attirez les qualités de l'esprit sans avoir à faire d'efforts et elles ne peuvent exister qu'au présent. Tout devient simple, naturel ; en fait, tout devient humain. L'être humain est un esprit qui, pendant un temps, est incarné dans un corps. Cet esprit est sur cette terre horizontale et il est aussi dans une relation verticale avec les mondes supérieurs. Mais il ne peut être dans cette verticalité que si vous êtes dans la présence, par exemple à votre respiration, c'est le lien le plus direct. L'attention à la présence vous met dans la verticalité de l'être humain réel, qui est à la fois corps et esprit. Sinon, vous restez prisonniers dans l'horizontalité du temps passé, présent (qui disparaît immédiatement), futur. Quand vous êtes dans le passé ou le futur, vous n'êtes plus dans la verticalité de l'esprit. Quand vous êtes attentifs, vous êtes reliés et vous permettez à votre corps et à votre esprit d'être de nouveau unifiés. Sinon, vous êtes là avec votre corps, mais votre esprit est ailleurs. C'est ce qu'on appelle être divisé, une division permanente entre le corps qui est là et l'esprit qui est ailleurs. Dès que vous revenez à l'attention, notamment à votre respiration, votre corps et votre esprit se réunissent à travers votre niveau médian. Quand vous êtes dans l'attention consciente à votre respiration, votre corps se promène dans le présent parce qu'il y est obligé, et vous ramenez votre esprit - qui erre dans le passé ou dans le futur - également dans le présent. L'attention consciente dans le présent, c'est vivre sa vie réelle, c'est se connaître réellement. À force d'être dans la présence, vous êtes dans le présent qui n'est ni le passé, ni le futur mais qui les  englobe. Le présent contient tout et l'esprit aussi, qui est sans limites ni dans l'espace ni dans le temps.


Une énergie de transformation

Le bonheur ordinaire est différent de la réalisation spirituelle, mais les moyens et le chemin qui y conduisent sont les mêmes pour les deux. La plupart des gens ont une idée de ce qui peut les rendre heureux et c’est ce qui, la plupart du temps, est la cause de leur souffrance ! Vous percevez le réel à travers les voiles de vos cinq sens, et du sixième, dont les bouddhistes disent qu'il est la conscience. Dans votre conscience, beaucoup de voiles vous empêchent de voir la réalité : le voile de vos idées toutes faites, de vos peurs, de votre avidité, de tous vos traits négatifs du caractère et de n'importe laquelle de vos émotions. C'est-à-dire que l'être humain ordinaire ne peut pas voir le monde tel qu'il est. L'émotion négative devient chez lui un organe de perception parce qu'elle envahit tous ses sens et il voit le monde à travers sa peur, sa colère, sa dépression... Celui qui a une aspiration spirituelle connaît les moyens pour transformer la souffrance et les émotions négatives : il ne les nie pas, il ne les rejette pas (l'exclusion est une attitude violente), mais il y porte cette attention consciente qui est une force d'inclusion et de transformation...




Pour commander la revue N°70 complète
SC_70_A06
1000 Produits