Médecin traitant

Médecin traitant

2,00 €
TTC

Personnalisation

N'oubliez pas de sauvegarder votre personnalisation pour pouvoir l'ajouter au panier
  • Aucun fichier sélectionné .png .jpg .gif
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N°26 - Santé, quelles alternatives ?


Médecin traitant

Les obligations technocratiques de la médecine conventionnée.

Dr Sophie Alaric



L’an dernier, votre caisse d’assurance maladie vous a proposé de choisir de façon officielle un médecin traitant afin de faciliter la coordination des soins, c'est à dire pour éviter que vous n'alliez consulter plusieurs médecins, généralistes, spécialites qui n'auraient pas une vue d'ensemble de votre cas, ce qui pourrait ainsi participer à une augmentation inutile des frais médicaux.  Vous êtes bien sûr libre de le faire ou pas, mais si vous ne le faites pas, vous serez moins remboursé.

Etant moi-même médecin, je ne me suis pas sentie concernée par cette déclaration, jusqu’à ce que je reçoive un remboursement minoré pour des soins dentaires. Je me déclarai alors officiellement médecin de moi-même, et résolus ainsi toute incompréhension administrative.

DMP

Les services de l’Assurance Maladie nous informent par ailleurs de l’objectif poursuivi : grâce au Dossier Médical Personnel (DMP), délivrer des soins de qualité à un coût maîtrisé, en respectant le libre choix du patient et en préservant l’accès aux soins des assurés sociaux. Si l’on regarde attentivement le formulaire à signer, on remarque, tout à la fin, que la citation de l’article L.162-5-3 du code de la sécurité sociale se termine par trois points de suspension. Or cet article se poursuit par la phrase : “Le médecin traitant participe à la mise en place et à la gestion du dossier médical personnel prévu à l’article L.161-36-1 du présent code”.Il est dommage que la Caisse d’Assurance Maladie n’ait pas jugé utile de mettre le contenu de l’article L.161-36-1 sur son site Internet. Mais des médecins curieux ont comblé cette lacune, révélant les intéressantes perspectives de cet article : “Ce dossier médical personnel est créé auprès d’un hébergeur de données de santé à caractère personnel agréé dans les conditions prévues à l’article L.1111-8 du même code.”En signant ce formulaire, patients et médecins s’engagent donc, librement, à mettre à disposition le dossier médical sur Internet, auprès d’un industriel hébergeur de données. Le médecin, informé ou non des implications de ce formulaire, a par conséquent le choix entre trois options : - Soit il refuse de signer, obligeant ainsi ses patients à être moins remboursés, et beaucoup de patients ne sont pas d’accord.

Notre dossier médical sur Internet via un consortium industriel ...

SC26_A03
1000 Produits