Christian Boiron, PG du N°1 mondial de l'homéopathie

Christian Boiron, PG du N°1 mondial de l'homéopathie

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N°26 - Santé, quelles alternatives ?


Christian Boiron

PDG du n°1 mondial de l'homéopathie, chef d'entreprise inspirant et passionné


Science de la Conscience : Que diriez-vous de l’homéopathie pour qui ne la connaîtrait pas du tout ?

Christian Boiron : Oui, comment faire passer la connaissance de celui qui sait à celui qui ne sait pas ? On dit souvent que l’homéopathie est une méthode thérapeutique, ou une certaine vision de la médecine et de l’homme. Avant tout, elle est pour moi un ensemble de médicaments un peu particuliers qui s’utilisent d’une façon un peu particulière, des médicaments élaborés par Hahnemann il y a quelque deux cents ans. Médecin toxicologue et pharmacologue, il se rendait compte que les remèdes de l’époque étaient utilisés à tort et à travers et voyait les désordres occasionnés ainsi chez l’individu. Pour lui, il y avait certainement dans la nature une façon de guérir mieux et sans effets aussi toxiques. Il était également convaincu qu’en chacun réside une “énergie vitale”, plus ou moins forte selon les individus et selon les moments, pouvant être altérée par des problèmes d’ordre alimentaire, affectif, professionnel, environnemental, etc. Hahnemann n’est pas un novateur sur ce point : fervent fidèle d’Hippocrate, il travaille comme lui sur la source, cherchant d’abord les causes externes et internes de la maladie avant de s’acharner sur la suppression des symptômes.

“La médecine aussi évolue vers plus d'ouverture”

L’homéopathie repose sur deux principes, la similitude et l’infinitésimalité, conjugués au service de la stimulation de l’énergie vitale de chaque individu et combinés dans une série de médicaments aujourd’hui très nombreux… Contrairement à certains de mes plus proches collaborateurs, je pense qu’on n’est pas encore capable de vraiment connaître le mode d’action précis du médicament homéopathique lui-même : la science a levé un voile sur le fonctionnement possible des dilutions infinitésimales, mais on est loin de l’avoir démontré de façon absolue, même si on s’en approche chaque jour davantage.

SC : Je trouve intéressant que, pour vous, l’homéopathie ne soit pas opposée, mais complémentaire...

SC26_A07