Bonne et mauvaise conscience

2,00 €
TTC

La mauvaise conscience est en réalité une force de libération, tandis que la bonne conscience sait ce qui est bon pour vous et elle va vous l’imposer, et si vous ne l’acceptez pas, vous vous sentirez coupable, honteux ou vous tomberez malade. Regardez dans votre propre vie tout ce dont je parle maintenant. Ce n’est pas une théorie, c’est votre vie...

Personnalisation

N'oubliez pas de sauvegarder votre personnalisation pour pouvoir l'ajouter au panier
  • Aucun fichier sélectionné .png .jpg .gif
Quantité

Nous vivons à une époque d’évolution de la conscience humaine que l’on appelle le troisième niveau de conscience. Après une conscience préhistorique, de vie en fusion avec la nature, l’humanité est passée à un deuxième niveau de conscience, celui des familles, des clans, des tribus, des nations, des peuples, des religions. Actuellement, l’être humain essaie de se libérer de l’influence de ces systèmes de groupe, et pour s’en libérer, il veut s’affirmer en tant qu’individu ; il agit comme agissaient (et agissent encore...) les systèmes politiques, religieux, familiaux, sociaux, c’est-à-dire en s’opposant aux autres, parce que l’individu humain n’a pas appris autre chose. Voulant exister comme un individu, il ne sait utiliser qu’une forme de violence et d’exclusion pour s’affirmer luimême, et ceci conduit à un individualisme et un égocentrisme de plus en plus importants chez tous les êtres humains. Pour bien comprendre ce phénomène, et donc l’"ancien" phénomène d’appartenance, il est nécessaire de comprendre ce qu’on appelle habituellement la conscience morale...

Pour lire la suite, commandez cet article...


Pour commander la revue complète, cliquez sur le lien suivant :

N° 53 - Conscience où es-tu ?

SC_53_A07
1000 Produits