La compensation karmique

La compensation karmique

2,00 €
TTC
On peut compenser beaucoup immédiatement dans sa propre âme lorsqu'on ressent la douleur ou la souffrance qu'on vient de causer à quelqu'un et qu'on est animé d'un mouvement de compensation ou de réparation : c'est comme si un équilibre se faisait de nouveau pour soi-même. En faisant souffrir quelqu'un, on est devenu un peu plus mauvais soi même...
Quantité


Ce qu'on ne peut pas compenser tout de suite

On peut compenser beaucoup immédiatement dans sa propre âme lorsqu'on ressent la douleur ou la souffrance qu'on vient de causer à quelqu'un et qu'on est animé d'un mouvement de compensation ou de réparation : c'est comme si un équilibre se faisait de nouveau pour soi-même. En faisant souffrir quelqu'un, on est devenu un peu plus mauvais soi même. En réparant, on rétablit l'équilibre en soi et dans sa relation à l'autre. Mais il restera une compensation plus lointaine : en faisant du mal ou en parlant en mal, on a rendu l'humanité plus mauvaise réparant, on rétablit l'équilibre en soi et dans sa relation à l'autre. Mais il reste une compensation qu'on ne peut pas réaliser immédiatement : en faisant du mal ou en parlant en mal, on a rendu l'ensemble de l'humanité plus mauvais. On ne peut pas réparer tout de suite cet élément karmique. Il faudra une autre incarnation pour le compenser. Compenser ou réparer auprès des autres, c'est poser des actes pour créer une relation de qualité différente, et mieux vaut le faire par un mouvement décidé volontairement parce qu'on a pris conscience du mal qu'on a fait, plutôt que devoir le compenser de façon automatique par le karma qui s'impose. C'est pour se libérer de ce karma que ceux qui s'éveillent reviennent dans une ou plusieurs vies : pour rétablir tous ces équilibres et créer des relations harmonieuses partout où elles ne l'étaient pas.

Ce qui conditionne les conséquences karmiques

Toute personne que vous rencontrez est l'instrument de votre karma, mais le karma choisit aussi cette personne parce qu'elle- même a un karma à compenser. Le karma la rend elle aussi libre d'agir à votre égard de façon positive ou négative. Certaines personnes seront ou resteront blessées quoi que vous fassiez, quoi que vous disiez et c'est leur problème, à une condition : que vous soyez dans l'acceptation réelle de ces personnes comme elles sont. Votre état intérieur doit être celui de la bienveillance, de l'amitié ou de l'amour. Ce qui conditionne très fortement les conséquences karmiques, c'est l'intention avec laquelle vous dites et faites les choses. Si vous réagissez mal parce que les autres réagissent mal, si vous devenez aussi négatif qu'eux, ce sont des karmas qui s'affrontent et qui s'aggravent...



Pour commander la revue N°67 complète
SC_67_A05