Quels risques pour demain ?

Quels risques pour demain ?

1,76 €
TTC
Surpopulation, épidémies, maladies chroniques, stress oxydant…

Personnalisation

N'oubliez pas de sauvegarder votre personnalisation pour pouvoir l'ajouter au panier
  • Aucun fichier sélectionné .png .jpg .gif
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

Quels risques pour demain ?


Professeur Luc Montagnier
Prix Nobel de Médecine
Interview Maya Ollier

Ces pages complètent la première partie (publiée dans Science de la Conscience n° 32) de notre entretien récent avec le Professeur Montagnier, Prix Nobel de Médecine 2008.

Maladies chroniques
Le vieillissement des populations augmente le risque de maladies chroniques, de cancers, de maladies neuro-dégénératives…, mais des personnes jeunes sont également touchées et meurent de cancers à 40 ou 50 ans, ce qui est tout à fait anormal, et dépend probablement de facteurs environnementaux qu’on ne prend pas suffisamment en compte. Nous ignorons les origines réelles de ces maladies chroniques - c’est le domaine dans lequel je travaille actuellement mais nous pensons qu’une maladie articulaire comme la polyarthrite rhumatoïde, les maladies d’Alzheimer, de Parkinson, la sclérose en plaques, ont pour origine, parmi d’autres, des facteurs infectieux, qu’il faut trouver et éliminer. Un phénomène biochimique, le stress oxydant, ou oxydatif, est un symptôme aggravant : il attaque nos protéines, nos lipides, nos sucres et surtout notre ADN, ce qui crée des mutations pouvant donner des cancers. Si on réduit le stress oxydant, et on peut le faire, la prédiction est que l’on diminuera l’incidence des cancers. Tel est en tout cas mon postulat.
En outre, le stress oxydant déprime le système immunitaire. C’est donc un cercle vicieux : le système immunitaire étant déprimé, il y a davantage d’infections, donc davantage de stress oxydant, et ainsi de suite. C’est un vrai problème, que la médecine occidentale ne prend pas en compte. Les médecines traditionnelles ont empiriquement trouvé des produits bénéfiques, souvent à partir d’extraits de plantes d’origine africaine ou asiatique, mais il y a un hiatus entre la production artisanale de ces produits et l’industrie pharmaceutique occidentale, qui recherche exclusivement des produits brevetables…

Pour une médecine préventive
Il y a addition de nombreux facteurs dans l’apparition des maladies chroniques. La vie est un risque. Il n’y a pas de risque zéro mais on peut faire en sorte que ces facteurs de risques soient minimisés : par les comportements, par la connaissance des facteurs génétiques de prédisposition à telle ou telle maladie et, d’une façon générale, en ayant une attitude de prévention...
SC_34_A11
1000 Produits