Est-il trop tard ?

Est-il trop tard ?

2,00 €
TTC
Nous devons changer notre vision et maîtriser notre pouvoir sur la nature : notre survie en dépend.
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

Quels risques pour demain ?


Prof. Gilles-Eric Séralini
Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN
Interview Maya Ollier

Le CRIIGEN
Comment est né le CRIIGEN ?
Le CRIIGEN (comité de recherches et d’informations indépendantes sur le génie génétique) est né en 1999, après un an de rencontres, notamment avec l’ancienne ministre de l’environnement, Corinne Lepage. Nous étions plusieurs chercheurs, dès 1996-97, à vouloir faire un moratoire sur les OGM. Nous pensions que l’évaluation scientifique manquait à la fois de profondeur, de critères multidisciplinaires et d’éthique. Le but était d’offrir une expertise scientifique transparente, contradictoire et multidisciplinaire aux associations de citoyens, d’agriculteurs biologiques, de distributeurs alimentaires, etc. Les groupements qui avaient à faire avec l’alimentation ou l’environnement n’avaient pas de structure vers laquelle se tourner pour recevoir des conseils ou des avis sur la faiblesse des expertises qui leur étaient avancées, pour savoir comment faire de l’agriculture biologique sans être contaminés ou distribuer des aliments sans OGM, etc. Combien d’experts êtes-vous, au sein du CRIIGEN ? Une vingtaine d’experts dans différentes disciplines : juristes, biologistes moléculaires, sociologues (nous travaillons avec un gros laboratoire de sociologie du risque à l’Université de Caen), allergologues, entomologistes, médecins qui travaillent sur le cancer ou les maladies chroniques. Moi-même, je préside le Conseil Scientifique, et je travaille sur les effets des pesticides sur la santé, plus particulièrement sur les effets du Roundup et des OGM sur les maladies chroniques, spécialement celles qui dépendent des hormones.

La sociologie du risque
Qu’est-ce que la sociologie du risque ?
C’est la première fois dans l’histoire de notre espèce que nous sommes si nombreux sur Terre, la première fois que nous avons autant épuisé ou pollué nos ressources, la première fois que nous vivons une telle crise de la biodiversité, depuis 4 à 6 millions d’années que les hominidés existent...
SC_34_A12