L'éveil des managers

L'éveil des managers

2,00 €
TTC
La maturité émotionnelle
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

L'éveil des managers


Coline d’Aubret
responsable de formation


Je suis mûr(e) émotionnellement si je réponds aux 7 critères suivants :
1. Capacité de bien fonctionner malgré les difficultés physiques, émotionnelles ou intellectuelles que je rencontre :

• Une difficulté matérielle ou physique ne m’empêche pas de bien fonctionner dans les autres domaines de ma vie. Mon banquier m’informe que mon compte est à découvert, ou mon dentiste m’annonce de gros frais que je n’avais pas prévus dans mon budget, ou bien j’ai une douleur physique… : malgré tout, je suis capable de rester concentré sur mon travail, sans mauvaise humeur, sans agressivité, sans plainte, et mon entourage ne se rend pas compte que j’ai reçu cette mauvaise nouvelle ou que j’ai ce souci à gérer. Il m’arrive un pépin ? J’accepte et mon énergie s’oriente vers la recherche d’une solution. Ceci ne signifie pas que je suis libre de toute émotion négative. Seulement, je la vois monter et je la gère ; je ne me laisse pas envahir, ni polluer les autres. J’assume ma vie, quels que soient les événements qui viennent à moi.

• Je suis autonome et je reste capable de bien fonctionner par moi-même, même lorsqu’il y a une confrontation ou un problème avec un partenaire ou un proche. Je ne suis pas de ceux dont la tête annonce clairement : “Tiens ! Il s’est encore disputé avec sa femme…” ou bien “Elle déprime encore ? Son mari doit être en voyage d’affaires…”. Je ne laisse pas mes problèmes relationnels affecter le reste de ma vie ou mon entourage. Je ne suis pas “hors service” parce que je me suis disputé avec mon conjoint ou un de mes proches.

• J’agis par moi-même, je pense par moimême, je ressens par moi-même. Je ne laisse pas les autres me dicter leur vision du monde, surtout si elle est négative. Je n’abonde pas dans le sens du premier collègue qui arrive en critiquant l’un ou l’autre ; je ne suis pas hors de moi lorsque ma secrétaire commet - encore ! - un impair au téléphone ; je ne panique pas quand mon patron, une fois de plus, aboie ses ordres à mon intention. Je reste en moi, centré sur ce que j’ai décidé, tranquille, et je continue à fonctionner au meilleur niveau.

• Dans quels domaines ai-je changé positivement ? Ces changements sont-ils visibles ?” ...
SC_30_A12