L'éveil des managers

L'éveil des managers

2,00 €
TTC
Le DRH du 3e millénaire
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

L'éveil des managers


Serge Ferez
coprésident Publicis Consultants France


Les différentes dimensions du DRH du 3e millénaire

Le DRH porteur de sens : garant de l’éthique et de l’engagement social, le DRH du 3e millénaire sera le gardien des valeurs collectives, des droits et des devoirs. Son rôle ne sera pas, contrairement au président, de tracer la vision de l’entreprise, mais bien de l’aider à dégager une vision porteuse de sens pour toutes les parties prenantes de l’entreprise. En outre, son rôle sera d’aider le dirigeant à faire incarner sa vision de manière qu’elle s’inscrive dans une éthique du vécu par tous. Il devra être le défenseur des libertés et des expressions individuelles comme le garant d’une déontologie collective de l’entreprise. Pour ce faire, il devra avoir une réelle indépendance de statut vis-à-vis de la personne à laquelle il rapporte.

Le DRH stratège : il sera le représentant d’une vision plus holistique de l’entreprise, et fera le lien avec toutes les parties prenantes. Il deviendra le contre-pouvoir de la valorisation limitée au seul capital fi nancier, du court terme, des fonctions mécanistes, en se positionnant en tant qu’animateur de la valorisation du capital humain, du plus long terme, des fonctions sociales en général. Il sera amené à devenir acteur de la stratégie créative de l’entreprise en harmonisant les fondamentaux (organisation, opérations, fi - nance, stocks, professionnalisme, etc.) et les qualités singulières de l’entreprise (valeurs, authenticité, créativité, marque, culture managériale, innovation, etc.).

Le DRH, animateur de l’intelligence collective : il sera nécessaire qu’il innove en développant des processus organisationnels et des conduites du changement qui favorisent les mécanismes de décentralisation, d’autonomisation et d’innovation et donnent du souffl e à l’entreprise. Il aura un rôle majeur à jouer dans l’établissement de nouveaux modes de gouvernance interne à l’entreprise qui agiront en interdépendance avec le dehors de l’entreprise.

Le DRH intégrateur : des hauts potentiels, des diversités culturelles et des solidarités intergénérationnelles. II devra promouvoir des formes d’intelligence autres qu’analysantes et formelles, actuellement dominantes, en donnant une place plus équitable à l’intelligence émotionnelle et à l’élaboration du sens. Cela passera, entre autres, par la prise en compte du féminin au sein de l’entreprise, d’une plus forte exposition aux altérités, qu’elles soient individuelles ou collectives, ethniques ou éthiques, par la nécessité de rétablir plus d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Le DRH communicant : communiquer sur les éléments essentiels, de la vision de l’entreprise au développement durable en passant par l’animation de l’intelligence collective, devient une nécessité fondamentale pour le DRH. C’est à lui que reviendra la responsabilité d’inventer de nouvelles manières de communiquer plus personnalisées et tournées vers le développement de la personne. Il devra en outre rester le garant de l’écoute au sein de l’entreprise…

Le DRH promoteur d’une culture de l’innovation : il devra en outre organiser la promotion et la généralisation de la culture d’innovation auprès de tous les acteurs de l’entreprise. Un de ses rôles fondamentaux sera d’accompagner les mutations comportementales et organisationnelles liées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il devra relever la tête, dégager du temps sur le caractère opérationnel de ses activités, afin de nourrir et approfondir les enjeux du 3e millénaire et trouver des solutions pour son entreprise
SC_30_A13