Changer un peu

Changer un peu

2,00 €
TTC
Savoir trouver la force qui permet de changer...
Quantité

Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

Décidez de votre vie


Il est très difficile de changer, d’évoluer.

Mais peu importe dans quel état on est, on peut toujours changer, un peu. N’importe qui peut commencer, faire un peu. Ce qui importe n’est pas de changer complètement, ni d’être parfait, c’est de commencer, de transformer une petite chose pour s’inscrire dans le mouvement de la vie, sans se comparer à un autre et sans vouloir en faire trop. Juste un peu.

Il est très difficile d’évoluer, mais on peut toujours changer un peu.

Reconnaître les mécanismes en soi.
Le comportement de l’enfant est très vite perturbé, soit dès la naissance, soit dans les semaines ou les mois qui suivent. Un phénomène, notamment, risque de s’installer très vite : la peur. Le petit enfant est effrayé parfois, mais face à cette peur, tout va dépendre de l’attitude de sa mère. Si la mère approche en étant elle-même dans la peur, elle accentue la peur de l’enfant, qui deviendra un enfant peureux. Si elle voit cet enfant qui a peur et lui dit : "Tu as mal au ventre, ce n’est rien…"et le caresse sur le ventre, cela fera un enfant qui, au lieu de sentir sa peur, commencera à somatiser, à avoir des tensions, à avoir mal au ventre ou à la tête. Si la mère vient et dit : "Oh, mon petit, tu as peur, mais je suis là...", l’enfant se sent reconnu, il sent et reçoit de la force. Les attitudes de la mère et de l’entourage créent le caractère et induisent la façon dont l’enfant (et l’adulte qu’il deviendra) réagit au monde. Sauf si une autre éducation, qui reconnaît ces influences, est donnée au cours de l’enfance ou de l’âge adulte : alors, soudain, on commence à reconnaître ces mécanismes en soi et on peut les transformer.

Il faut créer un espace de sécurité à partir duquel on peut changer..
SC_37_A05