La médecine à travers les âges et les niveaux de conscience

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander la revue complète, cliquez sur le lien suivant :

N°44 - L’ABC du bien aimer


La médecine à travers les âges et les niveaux de conscience

La culture chamanique appartient aux premiers temps de l’humanité

Dr Clara Naudi


Introduction

Médecin de famille, formée à la médecine moderne et à d’autres formes de médecine plus traditionnelles, j’ai tenté de comprendre comment la médecine suivait le cheminement de la société à laquelle elle appartenait à travers les différents niveaux de conscience, à travers l’éveil des différents chakras. Les pages qui suivent témoignent de cet essai de compréhension. J’adresse toute ma gratitude à Idris Lahore qui nous permet, en nous enseignant les niveaux de conscience, d’intégrer la vision de notre époque dans une perspective bien plus large et surtout d’agir concrètement pour l’avenir. J’ai choisi de nous laisser imprégner par trois époques de la médecine : la médecine chamanique, la médecine du Moyen-Âge en Europe et la médecine moderne.

La médecine chamanique

Les sources les plus anciennes du chamanisme ont été retrouvées en Sibérie et en Asie Centrale, et semblent remonter aux temps préhistoriques. Tantôt qualifié de religion, tantôt de spiritualité, tantôt de culture, le chamanisme attire actuellement beaucoup d’Occidentaux qui y voient la possibilité d’un retour à des valeurs fondamentales négligées par les cultures modernes. La culture chamanique semble avoir été la culture des premiers temps de l’humanité. Depuis son berceau sibérien, elle a essaimé au gré des migrations humaines, accompagnant les Esquimaux comme les Amérindiens. Elle existait en Grèce avant l’ère chrétienne, au Tibet avant le bouddhisme, chez les aborigènes d’Australie comme chez les Aïnous du Japon… Sous des appellations diverses, sous des formes variables, on peut dire qu’elle a été la culture de toutes les sociétés primitives. Dans l’état de conscience de ces sociétés, l’être humain vit dans le monde visible, qui est en étroite interrelation avec le monde caché, le monde des esprits. Dans le monde visible, l’être humain vit en communion avec la Nature, dont il ne se sent pas séparé. Il est une partie de la Nature, pour laquelle il a un profond respect, où il a sa place. Il est en lien avec le monde des esprits qui se manifestent dans le monde visible : dans les roches, les plantes, les animaux… Il a la perception d’être une partie du Tout, dont il ne se sent pas dissocié.
...

La médecine en Europe au Moyen-Âge

Peste et lèpre : charité et exclusion

La médecine moderne

La médecine moderne est une médecine du corps

Et demain ?

...


Lire la suite dans la revue N°44




Pour commander un abonnement, cliquez sur le lien suivant :

Abonnement
SC_44_A06