L'autre et moi

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander la revue complète, cliquez sur le lien suivant :

N°44 - L’ABC du bien aimer


L'autre et moi

Décodage et réharmonisation de nos relations par l’approche systémique

Hervé Filloux, consultant en entreprises et constellateur
Eric Casals, consultant en entreprises et formateur


Nos vies et nos relations s’entremêlent les unes dans les autres, parfois harmonieusement, parfois beaucoup moins, et nous jugeons, jaugeons, classons automatiquement "les autres" en deux catégories : ceux que nous acceptons (plus ou moins facilement) et avec qui nous pouvons vivre (plus ou moins bien)… et les autres, avec qui la cohabitation semble tout bonnement impossible : ceux d’une autre culture, d’une autre langue, d’une autre race, trop handicapés, trop gros, trop vieux, trop riches, trop pauvres, etc., en bref : trop bizarres, trop différents. Mais qu’est-ce qui me pousse à écarter, à rejeter, ceux qui sont trop différents de moi ? Sans aucun doute ma peur de la différence, que je ne comprends pas, mais aussi mon in- capacité à me mettre à la place de l’autre et à comprendre sa situation personnelle. Et si le regard et l’expérience "systémiques" m’offraient une nouvelle vision, pour enfin comprendre et sortir de mes répulsions "ins- tinctives" ? Les constellations et la compréhension qu’elles apportent sont comme une main tendue vers l’autre, vers son histoire, qu’il a souvent tant de mal à accepter lui-même.

La maladie mentale

Dans une famille tranquille, le troisième fils, René, change subitement de comportement à l’âge de 17 ans. Il manifeste des T.O.C., des crises de violence et s’enferme dans des attitudes compulsives. Je connaissais ses pa- rents et je l’avais croisé plusieurs fois depuis son enfance. Mais là, il faisait peur. Que se passait-il ? Pourquoi ? Me vint une première réaction de rejet : "Ce n’est pas mon affaire. Je préfère éviter à mes enfants ce triste spec- tacle". Après réflexion, vint la compassion et le désir d’aider ses parents dans cette épreuve. Les examens médicaux ne donnèrent aucune piste sérieuse et René, malgré les soins de sa famille, resta enfermé dans ses nouvelles at- titudes. Finalement, les parents choisirent de mettre un peu de distance, pour eux et pour lui. Cet enfant vit désormais dans une mai- son spécialisée, en semi-autonomie. Y a-t-il une explication ? L’arrière-grand-mère de René vivait dans une belle propriété et y avait accueilli sa fille, la grand-tante de René. A l’époque, on disait : "La tante est folle, mais pas méchante". La grand-mère de René, la sœur de cette tante, malgré son éducation, était devenue alcoolique, suscitant la honte de ses propres enfants. Elle décèdera en cli- nique psychiatrique. Le destin continue à frapper. Le petit-fils de cette femme alcoo- lique, le grand frère de René, décède tragi- quement, alors qu’il avait à peine 4 ans, dans un stupide accident de voiture causé par le père. Les parents de René évitent de parler de ce trop douloureux passé...

L’épouse insupportable

Celle qui ne rit pas

En guise de conclusion


...



Lire la suite dans la revue N°44




Pour commander un abonnement, cliquez sur le lien suivant :

Abonnement
SC_44_A09