Tout ce qu'il faut savoir (et faire) pour améliorer ses relations

2,00 €
TTC
Auteur : Selim Aïssel
fondateur de la psycho-anthropologie

Personnalisation

N'oubliez pas de sauvegarder votre personnalisation pour pouvoir l'ajouter au panier
  • Aucun fichier sélectionné .png .jpg .gif
Quantité

1. Comprendre l’autre réellement

Même quand les gens pensent entrer en relation, ce sont souvent deux mondes qui, en réalité, ne s’interpénètrent pratiquement pas. Pour qu’ils puissent avoir une véritable relation, il faut poser quelque chose dans le présent, il faut au moins que l’un des deux soit en lui, "en lui" signifiant quelqu’un qui est droit, qui sait intérieurement qu’il se suffit à lui-même. Celui-là peut ensuite poser quelque chose dans cet espace entre lui et l’autre, et ce qu’il faut poser, c’est la considération extérieure : à partir de lui-même, de sa propre force, de sa propre droiture, de sa propre dignité, il peut dire : "Maintenant, comment vais-je faire pour comprendre l’autre, réellement comprendre qui il est ?". Savez-vous comment on fait pour comprendre réellement quelqu’un ? On entre dans des attitudes volontaires et très précises. La plupart des gens disent : "Oui, moi, je comprends les autres, je me mets à la place des autres...", mais ceci ne se fait pas automatiquement. Automatiquement, chacun est dans son monde et analyse l’autre à partir de son propre monde, à partir de ce qui lui convient à lui, de ce qui lui fait plaisir à lui, de ses idées, émotions, ressentis, sensations à lui. Il analyse l’autre en fonction de qui il est, de son propre monde. La considération extérieure est tout à fait autre chose : on se met vraiment à la place de l’autre, le problème étant bien de savoir comment on fait : seuls une attitude intérieure, un état d’esprit, une façon de se positionner le permettent, et rien d'autre...

2. La bienveillance ?

Auditeur : On est bienveillant ?
Oui bien sûr, mais la bienveillance des mamans me fait un peu peur. Cette bienveillance-là est bonne pour les enfants, mais pas pour les adultes qui ne devraient pas avoir besoin d’être maternés...

3. L’empathie ?

Auditeur : On est empathique ?
Oui, parce que l’empathie, en psycho-an- thropologie, part du principe que l’autre est exactement bien comme il est. Quel qu’il soit, quoi qu’il soit, quel que soit son niveau. Il est bien comme il est et il ne peut pas être autrement que ce qu’il est ici, maintenant...

...

4. La base de toute relation équilibrée : on accepte l’autre exactement comme il est

5. Ne rien imposer de soi

6. Ne rien projeter sur l’autre

7. Lorsque nous rencontrons quelqu’un, ce sont deux passés qui se rencontrent

8. Devenir digne

9. Avec ce que je suis, je vais faire mon possible et un peu mieux

10. ... 90% des gens ne veulent pas des relations adultes !

11. Donner de l’espace

12. L’intention qu’on a est le but qu’on se fixe...

13. Trouver la position juste

14. Dans une relation, l’important n’est pas l’un et l’autre, c’est ce que vous mettez entre les deux

...


Pour commander la revue complète, cliquez sur le lien suivant :

N°44 - L’ABC du bien aimer
SC_44_A12
999 Produits