"Je suis"

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander la revue complète, cliquez sur le lien suivant :

N°46 - De quel corps parlez-vous ?


"Je suis"

Je ne suis pas ce corps,je ne suis pas cette maladie...

Jacqueline Bertaud
secrétaire

Santé du corps, santé de l’âme

Depuis le matin de l’humanité, les derviches Hakim de l’ancien Kâfiristân, région montagneuse d’Afghanistan, pratiquent une médecine énergétique et spirituelle, transmise de génération en génération, et parlent d’une force autorégulatrice, "Oya", dont la libre circulation conduit à un fonctionnement harmonieux des organes, à un état émotionnel stable, à une pensée claire. Force est de constater que cet état idéal est rarement atteint et qu’il faut plutôt nous contenter, au mieux, d’un acceptable possible... Mais la maladie n’est pas une ennemie... Idris Lahore, qui a adapté la médecine derviche à notre époque, explique que "santé du corps et santé de l’âme ne font qu’un. Les troubles montrent que l’homme ne parvient pas à satisfaire en lui son besoin de paix, il a peut-être même oublié qu’il porte ce besoin en lui. Ils attirent notre attention sur les erreurs que nous commettons dans notre façon de penser et de vivre, et nous poussent à changer. Quand le corps souffre, l’esprit souffre. La souffrance invisible précède toujours la souffrance visible et la maladie est le signal que nous devons commencer à nous libérer des fausses contraintes dans lesquelles nous vivons. C’est dans ce sens qu’elle contribue à nous conduire vers une liberté accrue. Tel est le seul chemin vers le retour à la santé et sa conservation". ...



Lire la suite dans la revue N°46


Pour commander un abonnement, cliquez sur le lien suivant :

Abonnement

SC_46_A08