Acquérir l'immortalité

2,00 €
TTC
Quantité

Pour commander la revue complète, cliquez sur le lien suivant :

N°47 - Le temps s'accélère ?


Acquérir l'immortalité

en structurant son être véritable

Carl F. Hessin
praticien euphoniste

Quand je mourrai

Quand je mourrai, je pourrai survivre dans le souvenir de ceux que j’ai aimés ou aidés, donc je vais mener une vie d’aide et d’affection pour mes proches, ou me lancer dans une carrière de médecin, ou dans l’humanitaire. Quand je mourrai, je veux que les livres (ou les pages d’Internet) parlent de mes actes, de mes théories, de mes œuvres ou de ma gloire, et je me lance dans une carrière brillante, ou dans la vie politique, ou dans la conquête de nouveaux territoires, ou dans la recherche scientifique, ou dans les arts. Quand je mourrai, je veux que mon âme aille au Paradis, où coulent les fleuves de miel et de lait, donc, pendant ma vie, je choisis de respecter les préceptes de la religion de mes parents. Quand je mourrai, il ne restera rien, donc autant profiter au maximum de tous les plaisirs de la vie (argent, sexe, luxe, gloire…), et peu importent les moyens ou les dégâts que provoquent mes actes auprès des autres humains ou de la planète. Les athées matérialistes considèrent qu’à la mort, le corps se décompose, redevient poussière, et qu’il ne reste rien. Les religions considèrent que l’homme possède "automatiquement" une âme immortelle, les croyants pensent qu’ils sont déjà sauvés, et que quelques actions qu’ils jugent bonnes suffisent à leur assurer une place au Paradis des âmes, malgré les médisances, reproches, exigences, violences... perpétrés par ailleurs au cours de leur vie. Les spiritualités traditionnelles expliquent toutes que seuls ceux qui se construisent une âme ont de quoi survivre à la mort. Certains êtres humains possèdent un germe d’âme, mais s’ils ne la nourrissent pas, elle "pourrit", selon le mot de Gurdjieff, et meurt. Ils n’ont rien créé : rien ne survivra à leur mort.

Naître à nouveau

...

Observe-toi

...



Lire la suite dans la revue N°47


Pour commander un abonnement, cliquez sur le lien suivant :

Abonnement

SC_47_A14