Le chemin de l'illusion

Le chemin de l'illusion

2,00 €
TTC
...C’est parce qu'ils sont enfermés dans leur ego, parce qu'ils restent dans l'ignorance de leur propre nature (un esprit incarné dans ce corps pour cette vie), parce qu'ils ne savent pas agir à partir de l'être qu'ils sont véritablement, qu'ils vivent dans toutes ces illusions, en s’identifiant à leurs émotions négatives, leurs traits du caractère, leur éducation, leurs conditionnements...

Personnalisation

N'oubliez pas de sauvegarder votre personnalisation pour pouvoir l'ajouter au panier
  • Aucun fichier sélectionné .png .jpg .gif
Quantité

1e étape : l'ignorance


Les êtres humains ne savent pas réellement qui ils sont, ils se prennent pour leur ego, ils s'identifient à leur corps, à leurs théories, à leurs possessions matérielles, à leurs petits moi, à une cause, politique ou autre, ou même à leur équipe de foot… C’est parce qu'ils sont enfermés dans leur ego, parce qu'ils restent dans l'ignorance de leur propre nature (un esprit incarné dans ce corps pour cette vie), parce qu'ils ne savent pas agir à partir de l'être qu'ils sont véritablement, qu'ils vivent dans toutes ces illusions, en s’identifiant à leurs émotions négatives, leurs traits du caractère, leur éducation, leurs conditionnements. À l’opposé de cette ignorance de l’ego, la connaissance réelle permet de contacter en soi, et de voir en chacun, la nature de l’Esprit, qui est amour, compassion, joie, bienveillance, sérénité. Tant qu'on n'est pas en contact avec cette connaissance réelle (qui se situe au-delà des idées et des mots), on raisonne avec la perception des sens, avec la logique, avec des théories, alors même que la réalité est recouverte de nombreux voiles : le voile du jugement, de la critique, le voile de celui ou celle qui croit savoir, etc.


2e étape : la peur


De cette ignorance naissent d'abord le doute et l’incertitude (on n'est jamais sûr de rien puisque les perceptions, les impressions changent constamment). Puis vient la peur (même si elle n'est pas toujours très consciente) parce qu’on ne sait pas réellement qui on est : on ressent un mal-être profond, on est tiraillé entre ce qu'on perçoit et ce qu'on sait au fond de soi ; l'esprit, en effet, sait que les choses ne sont pas comme elles paraissent. Au fond, chacun ressent que toutes ces choses auxquelles il accorde de l’importance et auxquelles il s’identifie sont passagères, disparaitront ou lui seront enlevées, et ceci est ressenti comme une angoisse, comme un poids. Certains l'éprouvent consciemment, mais la plupart vivent avec ce poids dans l’inconscient. On a beau être jeune, en bonne santé et riche ou en pleine réussite, au fond de l’âme, le sentiment que tout est passager finit par angoisser. La cause en est l'ignorance originelle des réels besoins de l'esprit et c'est ce qui induit la peur et l’insécurité chez tout le monde, sans exception. Cette peur peut chez certains ensuite se en réalité que la manifestation du sentiment profond d’insécurité qui provient de l’ignorance. Seule la véritable connaissance de soi, de son être véritable, de l’esprit que l'on est peut mener à la libération de la peur. C’est la raison pour laquelle, sur le chemin spirituel, le premier principe est : "Connais-toi toi-même". On peut momentanément ou superficiellement lutter contre son insécurité, ses peurs, ses angoisses, avec des techniques ordinaires ou des médicaments chimiques comme les calmants et les anxiolytiques, mais ceci n’est qu’un emplâtre sur une jambe de bois. La seule façon de lutter, c’est par la connaissance de l’esprit que l'on est, et cet éveil à la nature de son propre esprit n’est possible que grâce aux Trois Piliers du chemin spirituel : le Maître, l’Enseignement, l’École formée par tous ses membres. Certains pensent qu’ils peuvent y arriver seuls. Imaginer qu'on peut se débrouiller seul sur le chemin spirituel est un non-sens. Lorsque l’enfant naît, il a besoin de ses parents ; ensuite, il a besoin d’une éducation. Certains, dans leur ignorance, leur arrogance, leur égocentrisme, imaginent qu'on pourrait faire seul ce qui est le plus difficile au monde, suivre un chemin spirituel et reconnaître son véritable esprit, sans l’aide de ceux qui savent déjà, ceux qui ont déjà parcouru ce chemin, ceux qui sont en contact avec la véritable nature de l’esprit et qui l’ont réalisée...



Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N° 57 - Et si on arrêtait de mentir ?

SC_57_A06
1000 Produits