Connais-toi toi-même

Atteins ta propre vérité !

2,00 €
TTC

Dans une seule personne, il n’y a pas encore la force créatrice des mondes, il n’y a pas encore la force d’union, la force d’amour, la force d’inclusion, il n’y a rien de tout cela. Un, c’est un. Un qui va vers un but, c’est un qui va vers deux, un qui va vers une inclusion, mais il n’y est pas encore, tout le Travail est à faire, toute l’énergie est à y mettre.

Quantité


Jamais de vérité extérieure

Vous ne pouvez comprendre la vérité que librement, à partir de ce que vous êtes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous ne pouvez toujours en comprendre qu’une fraction : celle qui se situe au niveau où vous êtes. Mais la fraction de vérité que vous allez comprendre vous permettra de devenir libre dans cette fraction-là et, peut-être, ensuite, une autre fraction de vérité vous deviendrat- elle compréhens Les meilleurs principes du monde, les plus grands commandements et les lois en tout genre ne libèrent pas, ils emprisonnent quand ils sont révélés ou imposés de l’extérieur. Par contre, celui qui comprend un principe, une loi, un commandement, et qui l’applique pour voir ce qui se passe et comment cela réagit en lui, celui-là devient libre. Aucune autorité, quelle qu’elle soit, ne peut ni vous libérer, ni vous donner la vérité, ni vous amener à la paix, l’effet est toujours le contraire. La liberté et la vérité ne peuvent pas venir de l’extérieur. Tout ce qui vient et entre en vous de l’extérieur conduit nécessairement au conflit intérieur et à la violence. Maintenant, le processus qui permet de transformer ce qui vient de l’extérieur, c’est votre compréhension, c’est-à-dire votre intelligence. Appliquée à ce qui vient de l’extérieur, elle est la force qui vous transforme intérieurement.ible. Chaque fois, vous vous libérerez un peu plus. Mais personne, de l’extérieur, ne peut faire cela pour vous, tout est lié à votre travail de compréhension et d’application...

Les niveaux de vérité

Ensuite, l'idée pour connaître le niveau de quelqu’un, est de savoir quels autres sentiments accompagnent son sentiment de vérité. Se sent-il honteux ou coupable ? Est-il en conflit ? Est-il dans la vanité ? Ou bien estil dans le courage, dans l’empathie, dans la compréhension, dans la sérénité, dans l’amitié, dans l’amour, dans l’inclusion, dans la liberté de son mouvement, de sa pensée, de ses émotions ? Ceci montre à quel niveau se situe son monde de vérité...


Pour commander le magazine complet, cliquez sur le lien suivant :

N° 57 -Et si on arrêtait de mentir ?

SC_57_A11