• Nouveau

N°72 : Jamais sans les autres

8,00 €
TTC
  • Aimer et être heureux
  • Bannir la pression et l'oppression
  • Les différents types d'êtres humains
  • Niveaux de cause de la maladie
  • Pas le passé : le futur !
Quantité

EDITORIAL

Chers lecteurs,

J’écoutais un journaliste expliquer pourquoi il y a tant de catastrophes naturelles dans le monde depuis des années. Juste après, je suis tombée sur un article justifiant avec moult détails les décisions politiques prises dernièrement. Je me suis sentie comme projetée au coeur d’un univers inconnu dont je devenais d’un coup partie prenante. Ai-je pour autant la capacité de juger du bien-fondé de lois qui vont influencer ma manière de vivre ? Il est facile de croire savoir et comprendre le monde, toutes les informations sont là, tout le temps, il suffit de s’y intéresser. Quelle illusion ! Le morcellement des informations par catégories, spécialités, croyances, nous coupe d’une vision globale de l’univers et de ce qui s’y passe, comme si chaque partie du monde et chaque aspect de la vie humaine menaient une vie indépendante. Ce numéro nous invite à élever notre regard afin d’englober le tout, au-delà du temps, de l’espace, des particularités et des a priori, afin de percevoir que tout a un sens, que chaque chose a sa place, chaque évènement passé, présent et futur a un lien avec le tout, ceci depuis le début des temps. Il est question ici d’une éthique universelle et de valeurs éternelles comme conditions à notre bonheur. Une large place est d’ailleurs faite à ce bonheur auquel nous aspirons et qui ne s’acquiert pas par la satisfaction de nos désirs. Sans une vision cosmologique de l’être humain et de la planète, il est impossible d’acquérir un début de discernement en écoutant la multitude d'informations contradictoires qui inondent nos journées. Pour aborder ce numéro, en cette fin de cycle que traverse l’humanité, nous avons voulu faire le cadeau à nos lecteurs d’un nouveau look pour notre revue. Nous espérons qu’il vous ravira, sa conception a été pour notre équipe une source de motivation renouvelée, afin de vous offrir de meilleures impressions encore.

Chaleureusement,

Coline d’Aubret

"L'être humain a une double nature : il est un esprit incarné dans un corps physique animal"
-  Selim Aïssel

SOMMAIRE

Une approche cosmologique

Pour comprendre le sens de votre vie humaine, vous ne pouvez pas vous passer d'une vision cosmologique de l’évolution... L'investigation suprasensible montre que l'être humain ne s'est pas manifesté au dernier moment. Elle montre même le but initial, l'intention primordiale de la création de ce globe devenu la Terre : permettre à de nouveaux esprits humains de naître et d'évoluer. Ceux qui ont des connaissances ésotériques savent que ces esprits humains ont pour mission d'apporter à l'univers la liberté dans l'amour.

Les différents types d'êtres humains

Les êtres humains sont classés selon leur niveau spirituel.La Psycho-Anthropologie a fait sienne la classification en sept types proposée par le taoïsme et reprise par G.I. Gurdjieff. Nous trouvons d'abord trois types ordinaires ; le mot n'est pas péjoratif, il désigne ceux qui ne sont pas engagés dans une démarche spirituelle, chacun étant dominée par un centre : Les êtres humains sont classés selon leur niveau spirituel...

Ce qui empêche d'être heureux

Toutes les cosmologies expliquent que l’être humain a été formé par des esprits qui ont donné une partie de leur substance pour que lui puisse exister. Il est dit aussi que ce plan a été dévié : d’autres esprits sont intervenus et ont perturbé l’évolution de l’être humain et de son monde. L’un des effets les plus graves est que l’être humain s’est trop densifié, il a chuté trop profondément dans la matière, son corps aurait dû être moins matériel. Il dispose cependant de la possibilité - s'il le décide - de structurer un deuxième corps...

Les trois voiles sur le bonheur

Quand le voile des émotions négatives et des fausses valeurs est levé, il ne reste dans le centre émotionnel que deux substances : l’amour et l'une de ses expressions particulières : la compassion pour les souffrances et les limitations des autres. L’amour ne rejette rien, n’exclut rien. Il est l'acceptation chaleureuse de la réalité et des personnes telles qu’elles sont. Il est comme le soleil qui éclaire les bons et les méchants et leur donne sa chaleur...

Les 17 sens

Ce n’est pas avec nos sens matériels que notre conscience nous met en contact avec le monde des pensées ou des émotions. Il faut une autre conscience que nous appellerons conscience psychique. Elle nous met en contact émotionnellement et intellectuellement avec nous-mêmes et avec les autres. Si nous ne rencontrions l'autre qu’avec nos sens matériels, nous ne l'aborderions que comme un objet sans émotions ni pensées.

Dépasser la condition humaine

L'être humain subit toutes sortes d'influences, les unes consciemment, les autres inconsciemment ; certaines qu'il peut changer, d'autres qui sont inévitables. Mais il sent confusément qu'il existe une réalité au-delà de la vie ordinaire et différentes possibilités s'offrent à lui : il étudie une théorie philosophique ou spirituelle et, tout en reconnaissant ses limites, s'en satisfait car elle répond à certaines de ses interrogations ; quant aux lacunes, il les oublie pour se contenter de demi-vérités ; ou invente une théorie qui le sécurise...

Les trois valeurs universelles

La plupart des gens ont une idée du spirituel et cette idée est une illusion, mais ils veulent garder cette illusion. Comme leur idée est une illusion, ils ne pourront jamais percevoir le spirituel. C'est cette illusion qui les empêche de le percevoir en eux et autour d'eux. Pourtant, le spirituel est présent dans tout ce qui est bon, tout ce qui est beau, tout ce qui est authentique, mais beaucoup ne le voient pas. Ils ne voient pas la préciosité d'un instant, d'un regard, d'un geste, d'une parole ; ni n'entendent la beauté des mots et des musiques...

Le niveau de conscience de l’humanité de demain

Certains, peut-être parce qu’ils ont beaucoup souffert ou ont constaté les limites de leur égocentrisme, se disent qu'il faut arrêter de ne vouloir que pour soi : ils choisissent une personne ou un groupe avec qui partager des intérêts, des aspirations, et ces gens ne sont pas nécessairement de la même race, de la même religion ou de la même nation. On choisit plus librement ceux avec qui on se lie. Lorsqu'on veut imposer sa liberté ou ses envies, on finit dans le conflit. Et il faut l'avoir vécu pour pouvoir vouloir vivre différemment...

Les trois buts de la Psycho-Anthropologie

Pour atteindre ces buts, il est nécessaire de choisir. Il existe à tous les niveaux de votre être des pensées, des paroles, des actions et des activités qui sont soit plutôt équilibrantes, harmonisantes et même curatives, soit plutôt toxiques et chaotisantes. Le terme "toxique" n'est pas exagéré parce qu'elles finissent par avoir un effet négatif sur votre état de santé corporel et mental, sur votre équilibre relationnel et vos projets...

Les niveaux de thérapie

Issue des enseignements des derviches Hakim et adaptée au monde moderne par Idris Lahore avec l’aide de scientifiques et de médecins, l’échelle ou octave des niveaux de thérapie permet d’inclure chaque thérapeutique et de lui donner sa juste place. Les points clés sont les suivants : • Les maladies peuvent avoir différents niveaux de cause correspondant aux différents constituants de l’être humain. Bien que toute maladie soit le résultat d’un faisceau de causes, certaines prédominent...

Une éthique réellement humaine

Un bodhisattva est un éveillé qui a fait le voeu de revenir sur Terre pour aider tous les êtres qui souffrent à se libérer de la souffrance et "les attitudes des bodhisattvas" se fondent sur l'idée suivante : un être réellement humain s'efforce de développer son amour et sa compassion à un point tel qu'il décide de ne plus profiter d'un bonheur solitaire, de partager ce qu'il vit de bon, de beau et de vrai avec les autres...

Les cinq règles éthiques universelles

S'ils ne sont pas encadrés par des lois et des interdits imposés par les civilisations, les êtres humains ne se comportent souvent guère mieux que des animaux. Ils peuvent même verser très vite dans la bestialité et la barbarie parce que, en eux, les instincts animaux restent très forts. Vous ne maîtrisez pas beaucoup vos pensées et vos émotions, mais vous pouvez facilement avoir une influence sur vos comportements extérieurs en décidant d'adopter des attitudes nobles, de respecter ces cinq règles éthiques universellement partagées...

Pour aller plus loin

Comment s'aimer soi-même, et quel soi ? Le soi des traits négatifs du caractère qu'on appelle la personnalité quand elle est relativement positive et qu'on appelle la fausse personnalité quand on se pollue et qu'on pollue les autres ? Évidemment, non ! Ce que vous pouvez commencer à aimer, c'est l'autre partie de vous, que vous ne connaissez pas encore vraiment, mais c'est elle qui est aimable : le Chemin vous propose de commencer à aimer votre essence spirituelle ou l'esprit que vous êtes. Pour cela, il faut le différentier de la personnalité...

Le "truc magique"

Il y a quelques semaines, le directeur des ressources humaines d’une organisation me sollicite pour une intervention auprès des managers, autour de la culture d’entreprise et plus spécifiquement au sujet de la confiance et de la qualité des relations. Ses mots sont clairs : "On a besoin de changer l’état d’esprit et le négativisme ambiant. Nous devons les pousser à changer le niveau de conscience". Hyper simple, non ? Quelle est cette pierre philosophale ou ce "truc magique" qui permettrait de transformer ces humains ?

SC_72
995 Produits