N°05 - Construire sur des ruines

8,00 €
TTC

A l’aube de ce 21e siècle, nombreux sont les progrès, et nombreux les dégâts. Nombreux aussi, de plus en plus, ceux qui refusent d’assister passivement à la destruction de notre âme, dont la destruction de la Terre est l’inquiétant reflet.

Quantité

EDITO

Au fil de notre première année, nous avons envisagé le corps comme un outil d’évolution. Passant désormais de nos fonctionnements intérieurs à leur manifestation dans le monde extérieur, nous vous invitons pour cette deuxième année à mener une réflexion sur “Le devenir de l’Homme et de la Terre”. Qu’en est-il de l’état du monde ? Quelles conséquences pour l’avenir ? Quels espoirs réels ? Quelles mutations nécessaires ? Quel rôle peut jouer une science éveillée au nécessaire respect de la Vie ? Construire sur des ruines… A l’aube de ce 21e siècle, nombreux sont les progrès, et nombreux les dégâts. Nombreux aussi, de plus en plus, ceux qui refusent d’assister passivement à la destruction de notre âme, dont la destruction de la Terre est l’inquiétant reflet. Les scientifiques, chercheurs, philosophes, praticiens qui s’expriment ici ont, semble-t-il, entendu - chacun à sa manière - l’appel de cette âme, chose indéfinissable dont nous avons, au moins une fois, senti la nostalgie et qui nous rend véritablement humain.

Avec nous, ils croient encore en l’homme et pensent qu’une science pratiquée en conscience peut devenir l’une de nos grandes alliées. Entre deux formes de destruction aussi pernicieuses l’une que l’autre, entre le manque et l’excès, entre l’hyperspécialisation sclérosante d’une recherche scientifique devenue tellement abstraite qu’elle entretient nos angoisses ou notre indifférence, pour ne pas dire notre schizophrénie, et l’idéalisme pseudo mystique d’un positivisme Nouvel Âge ou orientalisant qui nourrit notre imagination et notre désordre, pour ne pas dire notre hystérie, trouvons une position d’équilibre, partons à la recherche d’une saine évolution possible, défrichons ensemble la voie du milieu. Elle est déjà tracée.

Le maître mot semble bien être “interdépendance”. La fragmentation ne peut mener qu’à une impasse. L’illusion unificatrice aussi. Les fameuses TIC et autres puces en sont un exemple désolant. Le monde entier est entré dans notre salon, nous envoyons des courriers électroniques aux quatre coins de la terre, et nous ne nous sommes jamais sentis aussi seuls… Renversons à notre réel profit les avancées prodigieuses de nos technosciences. Demandons-nous quelle peut être désormais l’action juste pour notre “humanitude” en mal de devenir. Cette action, il s’agira ensuite de la poser. Pour tisser ensemble un nouveau type de Toile.

MO

SOMMAIRE

Construire sur des ruines

COMTE SPONVILLE André Au cœur du mystère

nature homme conscience mystère

LAHORE Idris Introduction à la psycheuphonie

psycheuphonie autorégulation euphonie

NICOLESCU Basarab Décalage et fragmentation

science décalage fragmentation

QUERE Yves Des limites de la science

science conscience éthique

BITBOL Michel Pour une nouvelle méthodologie scientifique

science éthique conscience

Trinh Xuan Thuan Brève échelle de l’espace et du temps

cosmologie

GRIES Jean Marie Le principe anthropique : astrophysique ou métaphysique

cosmologie astronomie métaphysique anthropique univers

BARDINTZEFF Jacques Marie Un scientifique à visage humain

vulcanologie volcanologue sciences chercheur

CHEVASSUT Daniel L’intelligence de la vie

recherche scientifique techno science conscience

SIMON Michel Le cybermonde

internet nouvelles technologies NTIC web

ANTIER Françoise Energie et environnement, la véritable nature des freins au changement

environnement miroir sûreté nucléaire

ZIMMER Patrick L’énergie nucléaire en question

écologie nucléaire radioactivité

  • Bio

MEYER Maurice Agriculture biologique et environnement

bio agriculture biologique respect environnement

SC_05