N°24 - La mort, une nouvelle vie?

8,00 €
TTC

Dans une société qui ne reconnaît que l’apparence, la jeunesse, la réussite, qui nous donne l’illusion de pouvoir tout comprendre, tout maîtriser, la mort est un sujet presque tabou. Elle ne semble concerner que les autres, ceux qui subissent les catastrophes naturelles, les guerres, les massacres en tous genres. Et pourtant !

Quantité

EDITO


Chers lecteurs,

La mort. Quelle drôle d’idée ! Dans une société qui ne reconnaît que l’apparence, la jeunesse, la réussite, qui nous donne l’illusion de pouvoir tout comprendre, tout maîtriser, la mort est un sujet presque tabou. Elle ne semble concerner que les autres, ceux qui subissent les catastrophes naturelles, les guerres, les massacres en tous genres. Et pourtant ! Elle s’étale aussi partout dans nos journaux et sur nos écrans de télévision ou de cinéma. Serait-elle seulement virtuelle ? Où sont cachés nos aînés ? Pourquoi est-ce si difficile de parler de la souffrance de la mort, par laquelle nous passerons tous ? Ce numéro 24 se positionne clairement dans le principe de réalité.

Arrêtons de nous voiler la face. Arrêtons un instant nos courses folles pour regarder en nous ce que le mot “mort” réveille : nos peurs, nos interrogations, nos fantasmes, nos fuites… Donnons la parole à certains de ceux qui ont consacré leur vie à cette autre facette de la vie, Elisabeth Kübler-Ross, le Dr Chevassut, mais aussi différents maîtres spirituels. Que disent-ils de la mort ? Comment se préparer à sa propre mort, mais aussi à celle d’un être aimé ? Mais nous parlerons aussi de la vie, la vie qu’on aime et celle qu’on a, la vie qu’on perd et celle qu’on va retrouver... avec un petit tour d’horizon de quelques croyances sur l’au-delà, entre réincarnation, récurrence et résurrection. A chacun de laisser résonner en lui-même ces mots un peu étranges... Quelle est la vision juste de la mort pour l’homme et la femme d’aujourd’hui ?

Signalons enfin que certains maîtres parlent longuement d’une préparation possible à une mort plus consciente. Mourir en paix, permettre à l’amour de circuler de nouveau dans notre système familial, comme un héritage de force pour nos proches, mais aussi pour nos aïeux et pour nos descendants. Il me semble en tout cas tout à fait impossible de ne pas se laisser glisser en profondeur dans ce face-à-face personnel avec la mort que nous propose ce numéro. Histoire d’ouvrir quelques portes ignorées, de sentir (ou de faire naître ?), au fond de soi, un chaud sentiment de gratitude pour cette compagne de chaque instant qui, jour après jour, nous offre un jour de plus… Nous espérons en réalité que cette revue vous laissera emplis d’une joie sereine. Qu’elle donnera de la densité à chaque instant de votre vie, qu’elle apportera un sens nouveau et plus authentique au simple fait d’être ici, vivant, au coeur même de toutes nos morts et renaissances intérieures, même les plus douloureuses. Oui, la VIE est présente dans toutes les pages qui suivent. La vie réelle, celle qui nous traverse depuis toujours et dont rien, jamais, ne peut arrêter le flux. La vie, qui fait de la mort, peut-être, un autre moment de vie…

Chaleureusement,


Coline d'Aubret

SOMMAIRE

SC_24
986 Produits