Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte
N°69 : Le karma de la parole Agrandir l'image

N°69 : Le karma de la parole

SC_69

Nouveau

  • Communication Non Violente
  • La force des mantras
  • Les paroles qui guérissent
  • La révolution du silence

Plus de détails

  • loader

8,00 €

En savoir plus

EDITORIAL

Chers lecteurs,

Vous souvenez-vous du conte "Les Fées" de Charles Perrault, dans lequel une méchante femme crachait des crapauds en parlant alors que des perles, des diamants et des roses sortaient de la bouche de sa douce belle-fille qu’elle martyrisait ?

Nous connaissons l’importance, l’impact et le poids des mots. Ils prennent encore plus de force lorsqu’ils sont dits et qu’ils deviennent paroles.   

Ils sont souvent incompris, souvent déformés - je pense aux courriels et autres messages électroniques - et chargés de nos projections, parfois entendus sans être écoutés, parfois  filtrés (il ne reste en nous que 10% des paroles que nous entendons ou que nous disons). Le langage crée les mondes, le langage peut aussi détruire, en tout cas faire mal. Parfois il nous confronte, parfois il nous rapproche, mais il nous laisse rarement indifférents. Il en reste toujours une trace dans nos pensées, nos émotions, nos sensations, notre histoire, comme les ronds dans l’eau jusqu’à l’infini.

Après lecture des articles de ce numéro, vous ne pourrez plus jamais croire que les mots sont sans importance. Savez-vous que les mots peuvent nous rendre malades ou nous guérir ? Les paroles peuvent être néfastes, mais elles peuvent être créatives et même créatrices, elles peuvent aussi contribuer à notre éveil lorsqu’elles sont porteuses d’une intention de paix et d’harmonie. Il est en tout cas utile de les choisir avec soin. Laissez-nous vous le conter dans ces pages.

Mais le langage peut se passer de paroles, il se transmet par le corps aussi sûrement que les mots pourraient le dire. D’ailleurs, le corps ne ment pas aussi bien que les paroles. Ce dictionnaire particulier qui égrène le sens de nos gestes vaut la peine d’être étudié car les gestes aussi sont porteurs de notre histoire, de notre personnalité, de notre intimité. Savoir les décrypter est un art à notre disposition pour lever les voiles qui nous séparent des autres. Enfin, le silence est aussi un langage. Il dit souvent tellement plus que des mots ! Nous pouvons palper dans le silence sa densité, l’énergie dont il est chargé, sa légèreté, sa profondeur.

Dans cet espace de silence qui nous unit parfois, nul besoin de paroles. Sonlangage est universel. Je me souviens d’une magni que journée passée près d’une personne dont je ne comprenais pas la langue. Le regard, le sourire, les silences en disaient plus que tous les discours que nous aurions pu échanger. Après ces quelques lignes, je me rends compte qu’aucun mot, aucune phrase, ne pourrait faire le tour du sujet : il faut le vivre. Le langage laisse insatisfait, car aucun mot ne peut refléter la vérité, la totalité de qui nous sommes, de ce que nous voulonsdire. Je vous laisse avec des interrogations, qui sont aussi une forme de langage, vous laissant la liberté d’aller plus loin dans ces pages. Ceci ne nous empêchera pas de lire avec intérêt ce que vous pourrez ensuite nous écrire.

Chaleureusement,

Coline d’Aubret

"Le silence est le plus haut degré de la sagesse"
-  Pindare

SOMMAIRE

Les paroles néfastes

Dans diverses religions et en particulier dans le bouddhisme, il existe un certain nombre de types d'actions néfastes. Si vous voulez que votre vie et celle de ceux qui vous entourent soient meilleures, c'est simple : arrêtez de poser des actes négatifs par la pensée, la parole et le mouvement. Les actions néfastes du mouvement sont au nombre de trois : tuer, voler, avoir une sexualité non consentie..

Les différents mondes

La description des différents mondes dans lesquels passe l’être humain permettra de mieux comprendre la loi du karma, c’est- à-dire les conséquences de ses pensées, de ses paroles et de ses actions négatives et néfastes, issues des traits du caractère ou des "poisons", pour reprendre la terminologie bouddhiste.

Le karma de la parole

Il est vraiment important de faire très attention à votre langage. Quand vos paroles ne sont pas correctes, c’est que vos pensées ne sont pas correctes, et vos actes sont les conséquences de vos pensées et de vos paroles. Mettez beaucoup plus de simplicité et de clarté dans vos paroles, donc dans vos pensées. C’est la raison pour laquelle mieux vaut souvent vous abstenir de parler...

Lucifer et Ahriman

L’écriture, donc la parole écrite, est en réalité quelque chose de mort : elle s’inscrit dans la durée, mais elle a perdu la vie. De plus, l’écriture tue la pensée, elle sclérose, ce qui signifie qu’elle tue l’évolution possible. La pensée, elle, déborde de vie continuellement, mais elle nous fait entrer dans un monde de confusions de toutes sortes. En théosophie, on dit que Lucifer entraîne l’être humain dans le monde de ses pensées, qui est un monde d’illusions...

Du bon usage de la parole

Parle uniquement si tes paroles font du bien : pas à toi, à quelqu'un d'autre. Le reste du temps, tu peux te taire et observer ce qui te démange : plaisir de la ramener, volonté de dominer, désir de maîtriser, vanité. Ce que tu nommes "l'envie de partager" n'est qu'une raison superficielle. Parle uniquement si ce que tu vas dire peut faire du bien à quelqu'un. Avoir l'état d'esprit des bodhisattvas, c'est vouloir faire du bien...

Communication non violente

La Communication Non Violente est un processus mis au point dans les années 1970 par Marshall Rosenberg, psychologue américain qui a été élève de Carl Rogers. Elle se développe depuis dans des domaines très variés dont la santé, l’éducation, les entreprises, en visant à établir des relations fondées sur l'authenticité et l'empathie, qui permettent plus de bien-être personnel et d'harmonie entre les individus...

Silence, parole, ennéagramme

Une autre empreinte plus profonde que le stypes de l'ennéagramme rejoint les caractéristiques animales de chaque individu, et se manifeste à travers les traits de caractère qui sont ancrés dès la naissance et re ètent dans les humains les instincts animaux en lien avec la survie de l’espèce : peur physique, défense du territoire, compé- tition, agressivité, sens de la propriété..., provoquant des émotions comme la peur émotionnelle, l’envie, la jalousie.

La force des mantras

Le mot "mantra" signi e : "Ce qui protège l'esprit (de la négativité)" ; "man" signi e l'esprit et "tra" signi e la protection. Un mantra est une protection pour l'esprit.On dit que le mantra a le pouvoir de transformer l'humeur négative en sérénité : à travers le mantra, l'esprit se protège des in uences matérielles trop fortes et de la volonté de maîtrise du corps. Il se protège aussi des in uences ancestrales et de la trop grande force du karma passé, pour pouvoir vivre d'autant plus dans le présent. On peut considérer que la répétition ou le chant d'un mantra, c'est avant tout la décision d'être ici et maintenant, dans le présent.

Les paroles qui guérissent

Le Chant de l'Éternité est un recueil de cent stances ; chacune est une étape sur le chemin de la guérison de l'âme, chacune parle d'une qualité supérieure à acquérir pour évoluer. Ces stances décrivent ce que l’être humainpeut devenir de plus grand. En les répétant, en les lisant, en les chantant dans un état d’ouverture d’esprit, de compréhension et de présence, on éveille petit à petit en soi ce qu’il y a de plus humain.

Le chant est la musique de l'âme

Si le chant n’épouse pas le silence, il n’est pas... Cet aphorisme de Guillevic m’accompagne depuis une vingtaine d’années dans ma pratique du chant et dans la transmission de l’Euphonie Vocale. J'ai parfois ressenti ce silence enveloppant dans lequel je baignais, sans nul autre besoin ou désir que d’être en sa présence. Quelques rares fois, j’ai été capable de chanter à partir de ce silence intérieur.

Les secrets du langage dans les constellations familiales

L’objectif du constellateur est de "permettre à l’amour ou l’harmonie de revenir entre les membres d’un système". Or nous savons à quel point le langage peut devenir source de con it. Si un représentant est dans la colère, le jugement, l’agressivité, il n’est pas question de le faire taire puisque ce qu’il exprime est une importante indication, mais le constel- lateur se doit de le reformuler en proposant des options qui, tout en restant proches de ce qui a été exprimé, le transforment en une force de résolution et non de division.

Paroles spirituelles et créatrices

Dans la parole se rejoignent la pensée et l’action, et la parole est ce qu’il y a de plus proche du cœur. Lorsqu’elle est utilisée consciemment, tout le reste est présent. Ce n’est ni la pensée, ni l’action, ni l’émotion qui est créatrice.Ce qui est créateur, c’est le "logos", la parole vivante. C’est la parole vivante qui est créa- trice. Quand la parole est habitée, elle fait naître quelque chose qui n’existait pas aupa- ravant. Mais elle doit être posée librement. S’il y a une volonté de convaincre ou de séduire, c’est le diable (= celui qui sépare) qui s’exprime.

La révolution silencieuse

Avant de passer la porte du silence, il y a quelques étapes, la première étant l’acquisition de la parole juste, qui se fait également par étapes. Il faut avant tout avoir mené une ré exion sur la parole et ses effets, il faut avoir travaillé le stop aux considérations intérieures et aux paroles négatives puis, ensuite, avoir décidé de ne plus prononcer de paroles inutiles. Ceci constitue un premier niveau, voire un préliminaire. Ensuite, on peut aborder le niveau suivant : on décide de ne pas dire ce qu’on pense pourtant nécessaire ou obligatoire de dire.

La force dans l’intervalle

Inspire - pause... - expire. Écoute - pause... - expire. Que se cache-t-il dans ces points de suspension ? Je suis à la prison, il est 18h20. Plusieurs détenus m’attendent pour notre pratique hebdomadaire de la méditation...

Pensées de sagesse à méditer

L’instrument d’évolution le plus puissant est de ne jamais parler en bien ou en mal de qui que ce soit. Parler en mal des autres, c’est les incruster dans votre esprit. Laisser un autre parler en mal d'autrui devant vous fait de vous son complice. Si vous voulez évoluer, parlez avec sincérité de ce que vous savez et non de ce que vous avez entendu dire. Ceci est un mensonge, et le mensonge vous coupe d’une partie de vous-même.