[PDF] N°11 - Consommer malin

8,00 €
TTC

La première : ai-je réellement besoin ou seulement envie de ce produit ? La seconde : mon achat risque-t-il de porter préjudice à un autre être humain ou à l’environnement ? Si ces questions contribuent à créer chez nous, acheteurs globalement compulsifs, une distance suffisante pour sortir de notre égocentrisme aveugle...

Quantité

EDITO

Les fêtes de fin d’année approchent et sont - pour les plus chanceux d’entre nous - l’occasion de dépenses souvent inconsidérées. Dans la frénésie d’achat qui nous gagne notamment en ces moments particuliers, sont-ce seulement les plus militants, les plus cohérents ou les plus sages d’entre nous qui accordent leurs actes à leurs pensées et ne choisissent que des produits vraiment utiles ou beaux, vraiment “clean”, vraiment respectueux de l’environnement et de l’être humain parmi la multitude d’offres qui emplissent nos hypermarchés, nos boîtes aux lettres et nos programmes télévisés) N’avons-nous pas tous une réflexion à mener, des choix concrets à faire dans ce domaine-là aussi ? Les notions d’éthique et de responsabilité sont-elles un simple effet de mode (à visée mercantile !) ou une nécessité ? Les théories humanistes dont Science & Conscience se fait l’écho ne doivent-elles pas s’accompagner de comportements idoines ? Notre façon de consommer n’en est-elle pas un aspect important ? Quoique pléthoriques, les informations à usage des consommateurs sont paradoxalement peu accessibles car souvent contradictoires.

C’est même un travail de fin limier qu’il s’agit de mener à bien pour remonter à leur source et jauger l’objectivité ou les intérêts cachés de ceux qui les diffusent. Nous l’avons fait ici, au moins pour quelques filières de ce vaste domaine, car nous pensons que l’être humain est généralement plus ignorant que méchant ; que celui qui sait peut poser des actes plus justes, plus vrais, plus beaux ; que la connaissance peut éveiller la bonté et l’intelligence. Pour consommer autrement, il faut donc s’informer autrement. Mais il n’est nullement nécessaire de suivre la voie du moine, du fakir ou de l’ascète : nous pouvons continuer à jouir de tous nos privilèges de nantis. Par contre, comme le rappelle Stéphanie Mariaccia dans son excellent Guide du consomma(c)teur, peut-être pouvons-nous préférer une marque à une autre, un fabricant à un autre, selon ses critères de fonctionnement ? Peutêtre pouvons-nous encourager ceux qui font preuve de bonne volonté dans les secteurs du développement durable, du commerce éthique, de la production écologique, etc. ? Lorsque nous faisons nos courses, peut-être pouvons-nous, comme elle nous y invite, nous poser au moins deux questions ?

La première : ai-je réellement besoin ou seulement envie de ce produit ? La seconde : mon achat risque-t-il de porter préjudice à un autre être humain ou à l’environnement ? Si ces questions contribuent à créer chez nous, acheteurs globalement compulsifs, une distance suffisante pour sortir de notre égocentrisme aveugle, nous aurons eu raison de les avoir relayées ici. Avec nos meilleurs voeux à vous tous pour la nouvelle année,

MO

SOMMAIRE

  • Société

S.JEAN Michèle, Le CIB

le comité International de Bioéthique scientifiques CIB bioéthique éthique

  • Santé

LAHORE Idris, Fini le «burn out» des managers !

«burn out» relaxation revitalisants stress entreprise pression TEA

  • Portrait

SALON Evelyne, Regard vers l’absolu

peintre art création absolu

  • Science

AUBERT Claude, Terre vivante

l’écologie pratique agriculture Terre écologie bio alimentation

  • Consommer malin

NIECHCICKI Frédéric, J’achète donc je suis ?! ?

Bio Respect paraître consommation surconsommation consom(m)’acteur

ROUGE Denis, Télévision, consommation, éducation …

télévision consommation éducation PAF audiovisuel

SOUBEYRAND Roland Etre consommateur ensemble !

consom’acteurs éthique solidaires

WELSCH Denis, Papier, écologie et avenir

papier écologie recyclé FINES

SICARD Jean-Pierre, L’investissement socialement responsable

novethic responsabilité entreprises

VEILLERETTE François, Le mouvement pour les droits et le respect des générations futures

développement durable écologie MDRGF

www.alliance21.org, La charte des responsabilités humaines humanité

biosphère charte responsabilité

AISSEL Sélim, Pour ne pas «consommer du spirituel»

conscience Vérité Instructeur Ecole Travail Chemin

  • Bio

MEYER Maurice, Les garanties des produits biologiques

agriculture biologique bio garanties contrôle certification

SC_11_PDF